Accueil Société

Enseignement supérieur: la démocratie participative s’invite sur les bancs de l’ULB

Pour impliquer les étudiants et favoriser l’adhésion aux mesures, l’Université libre de Bruxelles a lancé « Back to campus ». Un projet de démocratie participative qui permet aux étudiants de formuler des recommandations à destination des autorités académiques.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Je vais revenir sur les propositions formulées lors de la séance précédente. » Assis avec la distance qui s’impose ou en distanciel pour ceux qui n’ont pu se déplacer, cinquante étudiants de l’Université libre de Bruxelles écoutent attentivement leur camarade. Les recommandations qui défilent à l’écran, ce sont celles qu’ils ont formulées les semaines précédentes. Depuis le mois de février, la communauté étudiante prépare, elle-même, son retour sur le campus. « Il s’agit d’un projet de démocratie participative qui s’articule en trois étapes », explique Aurélie Tibbaut, coordinatrice de la Policy Lab (une plateforme qui accompagne les acteurs publics dans leur démarche de cogouvernance).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs