Accueil Société

Alexander De Croo tance les députés: «Aucune question ne fait allusion à la situation épidémiologique»

Ce commentaire n’a guère plu aux députés de l’opposition qui ont évoqué les nombreuses questions posées par leurs collègues dans les commissions Santé ou Covid de la Chambre.

Temps de lecture: 3 min

Le Premier ministre, Alexander De Croo, a tancé mercredi des députés qui, à ses yeux, ne s’inquiètent guère de la situation sanitaire.

« Aucune question ne fait allusion à la situation épidémiologique. Je trouve cela étonnant alors que plus de 900 personnes sont en soins intensifs et qu’il y a encore 40 décès par jour. Personne n’en parle et c’est pourtant une réalité. Et ce sera la base de nos discussions vendredi en comité de concertation. La question qui se pose est plutôt de savoir quelles mesures il faut prendre pour vivre comme on le voudrait en évitant que des personnes ne soient contaminées et tombent malades, voire gravement malades », a déclaré le chef du gouvernement en réponse à des questions en commission de l’Intérieur de la Chambre.

L’opposition rétorque

Ce commentaire n’a guère plu aux députés de l’opposition qui ont évoqué les nombreuses questions posées par leurs collègues dans les commissions Santé ou Covid de la Chambre. « Je suis un peu choqué par votre sermon. Il n’y a pas un gentil gouvernement qui s’occupe des gens en soins intensifs et un méchant parlement qui ne s’occuperait que des secteurs économiques. Croyez-vous que qui que ce soit ici ne souhaite pas voir baisser le nombre de contaminations ? » a répondu François De Smet (DéFI).

Pour le président amarante, des événements comme ceux qui se sont produits au Bois de la Cambre ou la fronde de certains patrons de l’Horeca montrent que l’adhésion de la population s’érode dangereusement, une situation qui pourrait expliquer l’impossibilité de sortir du « plateau » actuel des contaminations.

Parmi les propositions avancées figure un label « covid safe » accordé à des établissements, tel que préconisé par des personnalités du monde médical du côté francophone. Une telle réflexion est parallèle à celle du gouvernement et du commissariat covid, a assuré M. De Croo. Mais la mise en place d’un tel label prendrait du temps et impliquerait un grand nombre d’inspecteurs. Or, le temps fait défaut. « Je pense à un système de confiance où l’on dit aux entrepreneurs : si vous rouvrez, c’est selon une série de règles », a-t-il expliqué.

Le Premier ministre se refuse à se prononcer sur l’efficacité d’une mesure prise isolément. Selon lui, il faut envisager une série de mesures dont l’objectif est de limiter la circulation du virus. L’un des éléments nouveaux dans ce débat, dont le comité de concertation tiendra compte, est l’accélération de la campagne de vaccination. La Belgique se classe aujourd’hui à la 6e place des pays européens où les citoyens ont reçu leur première dose, a-t-il indiqué.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Albin S. Carré, mercredi 21 avril 2021, 21:12

    M. De Croo, à l'avenir, rédigez les questions que les députés peuvent ou doivent poser en fonction des réponses que vous souhaitez émettre. Comment qualifie-t-on un régime qui a recours à cette pratique? Taisez-vous De Croo et répondez aux questions que les députés vous posent ou émigrez en Chine, compris!

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mercredi 21 avril 2021, 22:10

    Que voilà des injonctions viriles, M. Carré. Vous cherchez à crêper le chignon ou quoi? Vu votre âge, ce n'est pas raisonnable. Et puis, M. De Croo est svelte (comme vous sans doute) et jeune (pas comme vous). Ça vous rend jaloux?

  • Posté par Vandenhaute Patrick, mercredi 21 avril 2021, 19:54

    C'est avec ce genre de commentaire que l'on voit le côté autoritaire du duo De Croo- VDB. La France qui a des chiffres de contaminations, hospitalisations en ligne avec les nôtres en tenant compte de la population va réouvrir à la mi-mai ses terrasses et son secteur culturel. Chez nous le Premier Ministre tance les députés,quel déni de démocratie.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 22 avril 2021, 17:08

    Bien Capitaine Nemo! Cette réponse ad hoc vous convient-elle? Tant que j'y suis, je vous aimerais plus policé: j'aimerais que vous utilisiez "Monsieur Smyers" ou M. Smyers. Je ne suis pas votre élève.

  • Posté par Zsábor Émile, jeudi 22 avril 2021, 0:05

    Smyers, au tableau ! Ecrivez cent fois « Vox populi ». Et abstenez-vous désormais de faire des citations dans une langue que vous ignorez.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Un nouveau code pénal présenté avant cet été, mais sans le féminicide

Le ministre de la Justice annonce vouloir passer la réforme du code pénal en première lecture avant l’été. Si celui-ci, vieux de plus de 150 ans, doit être dépoussiéré et mieux organisé, ses auteurs estiment qu’il faut être prudents avec la notion de féminicide, que certains souhaitent y intégrer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko