Accueil Belgique Politique

La Belgique pionnière dans la lutte contre l’usage des armes explosives dans les villes

26 ans après avoir innové en interdisant les mines antipersonnel, le Parlement belge est le premier au monde à plaider contre les bombardements urbains, qui font 90 % de victimes civiles.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Cela ressemblait à un vote anodin en Commission Défense nationale, un peu bricolé même, avec des mains levées à contre-jour par visioconférence. Et pourtant, la résolution adoptée ce mercredi 21 avril à une très large majorité (seule la NVA a voté contre tandis que le Vlaams Belang s’est abstenu) fait entrer la Belgique dans l’histoire.

En ouvrant la voie à l’adoption assurée en séance plénière dans les semaines qui viennent de ce texte qui demande au gouvernement belge de s’engager « sans équivoque contre l’utilisation d’armes explosives à large impact en zones peuplées », les membres de cette Commission font de la Belgique une pionnière dans ce nouveau combat humanitaire.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs