Accueil Sports Cyclisme Route

Vainqueur de la Flèche wallonne, Julian Alaphilippe avoue se mettre régulièrement la pression: «Je suis très critique avec moi-même»

Julian Alaphilippe fonctionne souvent à l’autoflagellation. Mécontent de ses performances malgré un travail d’arrache-pied, il s’est mis davantage encore la pression pour émerger à Huy, au nez et à la barbe de son bourreau de Liège Bastogne-Liège, Primoz Roglic.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 4 min

La plus belle image de cette Flèche wallonne fut assurément l’accolade entre le désormais triple vainqueur et le quintuple lauréat, Alejandro Valverde, venu spontanément féliciter le vainqueur en qui le Murcien se reconnaissait bien entendu. Le fameux timing nécessaire à la gestion du Mur, Valverde connaît, la preuve avec ses cinq victoires et sa troisième place mais ses 41 ans (qu’il fêtera dimanche) n’ont pas résisté au dossard 51, le dossard mythique d’Eddy Merckx, lui-même vainqueur à trois reprises d’une Flèche Wallonne mais sur un autre parcours.

Dans ce Mur de Huy, Claudy Criquielion (1985) et Cadel Evans (2010) avaient, eux aussi, exhibé les liserés du maillot arc-en-ciel que le Français porte admirablement, c’est peu de l’écrire. En pointant un doigt comme le ferait un professeur surprenant un élève en faute, Julian Alaphilippe a corrigé le tir par rapport à un palmarès 2021 qu’il jugeait lui-même insuffisant jusqu’ici.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Analyse Tour d’Italie: lutte finale dans les Dolomites

Ultime étape de haute montagne ce samedi, vers Marmolada, avec Passo San Pellegrino (plus de 15 % de déclivité), Pordoi (Cima Coppi à 2.239 m d’altitude), et enfin Fedaia (14 km à 7,6 %) au menu. Carapaz ne compte que trois secondes d’avance sur Hindley.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs