Accueil Économie Entreprises

Création d’entreprises: comment expliquer les retards wallons et bruxellois?

Le nombre de création de nouvelles entreprises a, contre toutes attentes, progressé en 2020 dans le royaume. Une bonne nouvelle donc, mais surtout valable en Flandre. En Wallonie et à Bruxelles, les chiffres sont dans le rouge.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Le covid n’a pas découragé les entrepreneurs. Le bureau Graydon, accompagné de l’UCM côté francophone et l’Unizo côté flamand, a présenté ce mercredi son « Atlas Starters 2020 ». Et dans le climat actuel, il faut reconnaître que les résultats mettent un peu de baume au cœur. 106.788 nouvelles entreprises (en individuel ou en société) ont été créées dans le royaume l’année passée. Un chiffre record, en progression de 0,64 % par rapport à 2019 (le pourcentage est faible, mais vu le contexte, il est presque surprenant). « La hausse est sensible dans la construction et surtout dans le commerce de détail en ligne. À l’inverse et très logiquement, le nombre de starters a fortement reculé dans l’horeca et l’événementiel, ainsi que dans le transport », détaille ainsi l’UCM. Des inégalités selon les secteurs, voilà les premières nuances qui accompagnent le rapport. Les deuxièmes concernent les régions et elles nous feraient presque perdre le sourire.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs