Accueil

Philippe Barzin (CECP): «Ces chiffres sont à utiliser avec précaution»

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 1 min

Le secrétaire général du Conseil de l’Enseignement des communes et des provinces (CECP) se veut prudent face aux chiffres avancés. « Bien que je ne doute pas de leur fiabilité, ceux-ci sont à utiliser avec prudence. Dans certains cas, il est possible de faire dire ce que l’on veut aux chiffres », pointe l’ingénieur civil. « En outre, les communes ne disposent pas de comptabilité analytique, mais uniquement générale appelée ‘’nouvelle comptabilité communale’’. Les dépenses et recettes ne sont peut-être pas imputées de la même manière entre les communes. Il serait donc nécessaire d’analyser chaque ligne en détail. » Pour ce qui est du réseau libre, il y a une obligation d’ouverture des comptes lorsque les demandes de subsides dépassent un certain montant. « Il s’agit de comptes simplifiés, on ne sait pas ce qu’il y a derrière des chiffres. Cela fait 25 ans que je me bats pour mettre en place une comptabilité de gestion qui amène de la transparence, aussi bien dans le libre, que dans l’officiel. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs