Accueil Planète Climat

Il a fait plus chaud que jamais en Europe en 2020

S’il a fait chaud partout dans le monde, en moyenne en 2020, l’Europe a été particulièrement affectée. L’année dernière signe des records, mais est aussi marquée par un ensoleillement généreux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Au niveau de notre planète, l’année 2020 figure parmi les trois années les plus chaudes jamais enregistrées de mémoire humaine. Mais pour l’Europe, le réchauffement du climat a encore été plus marqué, indique le dernier état du climat en Europe diffusé ce jeudi par le service Copernicus. L’an dernier a battu tous les records – notamment à la faveur d’un automne et d’un hiver particulièrement chauds. La température moyenne relevée en 2020 pour le continent européen est de « plus de 1,6ºC » supérieure à la moyenne de référence sur la période 1981-2010 (celle-ci dépassant déjà de 0,6ºC le niveau préindustriel).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par D. Frederic, jeudi 22 avril 2021, 10:35

    Bah les gens s'en foutent tant qu'ils ont la 5G et Netflix (bonjour le CO2 produit avec ces deux-là) mais bon, le bobo simplet écolo ne va jurer que par l'auto électrique sauveuse du monde...

  • Posté par Patrick Yamedjeu, jeudi 22 avril 2021, 10:22

    En bref, il faut créer une taxe CO2 pour faire payer la classe moyenne qui n'a toujours pas compris qu'il faut rouler en Tesla plutôt qu'avec un bon Diesel :) :)

  • Posté par L. Jean-Christophe, jeudi 22 avril 2021, 9:59

    Il est bien trop tard pour réagir... L'apparition de ce méthane avait été prédit il y a bien longtemps et il provient probablement du permafrost ainsi que du fond des océans ou il est piégé. Comme les deux se réchauffent, inévitablement on y est. L'article dans la revue "Pour la science" dans lequel j'ai lu cela date de plus de 10 ans. A l'époque ils liaient ce phénomène au point de non retour dans la mesure ou le méthane est un gaz à effet de serre 25x plus puissant que le CO2. Comme d'hab. on a fait trop peu, trop tard. Mais les actionnaires des industries polluantes, eux, se sont bien remplis les poches. C'est con parce que finalement tout le monde perd. Mais ceux qui s'en sont bien mis dans les poches, eux, auront un peu plus de temps.... Histoire de permettre à leurs descendants de contempler ce à quoi la cupidité de leurs aïeux a mené le monde.

Aussi en Climat

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs