Accueil Culture Livres

Le roman de Tash Aw: la Malaisie et ses contradictions

Un personnage n’est pas un peuple. Mais Tash Aw, dans « Nous, les survivants », impose la voix d’Ah Hock. Lisez le premier chapitre.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le nouveau roman de Tash Aw, Nous, les survivants, revient au pays de sa jeunesse, la Malaisie, dont ses parents étaient originaires, bien qu’il soit né à Taïwan. Son premier roman, Le tristement célèbre Johnny Lim, y était déjà situé, tandis que les suivants s’intéressaient à Djakarta (La carte du monde invisible) et à Shanghai (Un milliardaire cinq étoiles).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs