Accueil Sports Autres sports Jeux olympiques

Pas de poing levé sur les podiums olympiques à Tokyo

Le CIO a réaffirmé son intention de ne pas transiger sur la Règle 50 de la Charte olympique sur la liberté d’expression aux Jeux. Il se base sur les résultats d’une large consultation auprès des athlètes.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

C’est aujourd’hui un moment immuable avant chaque match de Premier League anglaise et lors de certaines autres rencontres internationales de football : en soutien au mouvement « Black Lives Matter » qui s’est intensifié depuis la mort de George Floyd aux Etats-Unis, les joueurs sont invités à poser un genou à terre dans un court moment de réflexion à la cause.

Ce geste fort, les athlètes qui prendront part, cet été, aux JO de Tokyo, cet été, ne pourront pas le poser sur les terrains ou lors des cérémonies, y compris celles de remises de médailles. Le CIO, qui, en vertu de la Règle 50 de la charte olympique, invite depuis toujours à ne répandre aux JO aucune opinion qu’elle soit politique, religieuse ou raciale, l’a rappelé ce mercredi, lors d’une session de son comité exécutif, fort d’un rapport présenté par l’ex-nageuse zimbabwéenne Kirsty Coventry, la présidente de sa commission des athlètes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Languillier Bernard, jeudi 22 avril 2021, 22:41

    Ce rappel de l’interdiction ne fera qu’augmenter l’attrait des jeux comme tribune pour les athlètes ayant l’intention de s’exprimer... et pour les médias qui pourront faire d’une telle expression un événement qui sera perçu comme plus deviant. C’est assez intéressant car les Jeux, à l’opposé des compétitions sportives normales, sont nativement clivant puisqu’ils scenarisent les oppositions entre pays plutôt que la compétition entre individus.

  • Posté par Chalet Alain, jeudi 22 avril 2021, 21:33

    Dire qu'on est "pour" un certain type ethnique est tout aussi raciste que de dire qu'on est "contre". Si on interdit l'un on doit aussi interdire l'autre.

  • Posté par L P, jeudi 22 avril 2021, 14:13

    c'est tres interressant comme attitude....ne promouvoir aucune opinion politique alors que le CIO est une organisation qui brasse des milliads de $ et qui par example ne reconnait pas les paralympiques. Aucune opinion politique alors que les athletes russes qui sont determines 'propres' peuvent partticiper sous banniere neutre et se voit attribuer un hymne musical si victoire il y a ... donc le CIO prend position sur un terrain politique quand ca l'arrange. Je ne suis pas sur qu'au dela de cette article50, le droit a exprimer une opinion ne soit de leur competence. Quand aux athletes, beaucoup d'entre eux plaiderton le fait qu'ils sont sportifs et donc cela n'est pas de lur competence...ce qui reste assez lache et peux glorieux...

  • Posté par Naeije Robert, jeudi 22 avril 2021, 14:55

    Vous posez mal le problème. Les JO ne sont pas une tribune politiques. Les athlètes sont les premiers à le demander!

  • Posté par Naeije Robert, jeudi 22 avril 2021, 14:07

    Evidemment. Profiter du podium JO pour promouvoir des ideologies est un abus de confiance.

Plus de commentaires

Aussi en Jeux olympiques

JO d’hiver à Pékin: Bart Swings, le destin en or d’un surdoué de la glisse

La Brabançonne a résonné au Palais des médailles, quelques heures avant que la flamme olympique cesse de réchauffer le Nid d’oiseau. Champion olympique de mass start, Bart Swings a écrit, samedi à Pékin, l’une des plus belles pages du sport belge. Les lames du Louvaniste, aiguisées par des années de travail acharné, ont dessiné sur l’anneau de glace la voie de sa consécration.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs