Forte augmentation des demandes introduites auprès de l'Ombudsfin en 2020

Seul un quart des plaintes (1.549) ont été déclarées recevables. Deux plaintes déposées en 2018 et 99 datant de 2019 ont également été déclarées recevables l'an dernier. Huit plaintes étaient encore en cours d'analyse de recevabilité à la fin 2020. Plus de 87% des plaintes recevables concernaient une banque.

Les demandes introduites par les consommateurs constituent la large majorité des requêtes reçues (5.684). Elles s'affichent aussi en augmentation, de 16% par rapport à 2019. Le nombre de dossiers recevables a augmenté de 31% en un an, pour atteindre 1.567 demandes. La moitié des plaintes (769) a été jugée fondée et trois quarts d'entre elles ont été résolues.

Le service de médiation "regrette ce résultat insuffisant, largement dû aux dossiers de fraude en ligne". Dans ce genre de dossiers, l'analyse de l'Ombudsfin n'est en effet pas toujours la même que celle des institutions financières, explique le médiateur. Or, les dossiers de fraude ont constitué le motif principal de plainte l'an dernier. Les requêtes liées à la fraude par internet ont fortement augmenté (+172 dossiers en un an).

Les deux types de fraude les plus fréquentes étaient celle via le site web 2ememain.be d'une part et celle via le phishing par mail ou SMS, d'autre part. Dans ce dernier cas, il s'agit de mails ou de SMS s'affichant comme provenant d'une banque. Ils contiennent un lien qui dirige vers un faux site web contrôlé par le fraudeur. La victime introduit ses coordonnées bancaires, qui sont ensuite interceptées et utilisées par l'auteur de la fraude.

Du côté des entreprises, l'Ombusdfin a reçu 398 demandes, soit une augmentation de 32,7%. Seules 83 ont été jugées recevables et 61 plaintes ont été déclarées fondées. Parmi celles-ci, 38 ont abouti à une solution à l'amiable et 23 n'ont pas été résolues.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous