Déconfinement: les trois ministres de la Culture approuvent le plan «Event Confederation»

Une vie en plein air dès le 1er août, vraiment?
Une vie en plein air dès le 1er août, vraiment? - Remy Rupp.

Mis au point ces dernières semaines par l’Event Confederation (1) et déposé dimanche dernier sur la table des responsables politiques de tous les partis participant aux gouvernements de toutes les entités, le plan de déconfinement de la culture a été approuvé publiquement par les trois ministres de la Culture Bénédicte Linard (Ecolo) pour la Fédération Wallonie-Bruxelles, Jan Jambon (NVA) pour la Flandre, et Isabelle Weykmans (FPF) pour la Communauté germanophone.

Ce plan s’articule en cinq étapes, (que les auteurs ont dénommées phases 0 à 4) :

1.

Le 8 mai, quels que soient les indicateurs – mais en gardant à l’esprit ce qu’étaient les chiffres du 14 avril soit 241 hospitalisations quotidiennes, 941 patients en soins intensifs et un taux de vaccination qui était de 22,4 % seulement, le plan prévoit la reprise des événements en intérieur jusqu’à 100 personnes, et 200 personnes à l’extérieur. Le port du masque et la distanciation sont de rigueur.

2.

Le 1er juin, alors que tous les 65 ans et plus ont atteint l’immunité, et pour autant que les hospitalisations quotidiennes soient inférieures à 100, que les patients en soins intensifs soient inférieurs à 500 et le taux de première vaccination supérieur à 40 % (ou deux de ces trois paramètres seulement), les événements en intérieur pourraient rassembler jusqu’à 400 personnes, 800 personnes en extérieur.

3.

Le 1er juillet au plus tôt, alors que tous les groupes vulnérables auront atteint l’immunité, et pour autant que les hospitalisations quotidiennes soient inférieures à 75, que les patients en soins intensifs soient restés sous la barre des 500 et que le taux de première vaccination atteigne 60 % de la population (ou deux de ces trois paramètres seulement), les événements en intérieur seraient autorisés jusqu’à 3.000 personnes, 5.000 en extérieur.

4.

Le 1er août au plus tôt, lorsqu’est atteint le seuil de l’immunité collective avec une première vaccination d’au moins 70 % de la population, un afflux de moins de 75 hospitalisations quotidiennes et moins de 250 patients aux soins intensifs (ou deux de ces trois paramètres seulement), les événements en intérieur seraient limités à 4.500 personnes. Les événements en extérieur ne seraient plus limités et, en extérieur toujours, ni la distanciation ni le masque ne seraient imposés.

5.

Le 1er septembre au plus tôt , pour autant que les indicateurs de l’étape précédente se maintiennent (70 % de vaccination, 75 hospitalisations, 250 soins intensifs), il n’y aurait plus de limite ni de distanciation, ni en intérieur ni en extérieur, le port du masque resterait cependant conseillé en intérieur.

(1) Ce plan est approuvé par les fédérations et membres flamands, bruxellois et wallons et comprend toutes les agences événementielles, tous les fournisseurs techniques du secteur, toutes les entreprises de restauration, la « cellule de crise culture », la fédération des organisateurs de mariage, les organisateurs d’expositions, salons et de conférences, les festivals de musique et leurs fédérations à Bruxelles, en Wallonie et en Flandre, Flanders Classics, les principaux organisateurs d’événements sportifs, la Live Music Convention, OKO, Upac-T, Astrac, Feas, FCI et la Pro League.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous