Climat: les Etats-Unis annoncent un relèvement de leur objectif

Le président Biden n’a pas attendu l’ouverture du sommet pour faire une annonce sur les intentions américaines.
Le président Biden n’a pas attendu l’ouverture du sommet pour faire une annonce sur les intentions américaines. - AFP

On attendait une annonce des Etats-Unis à l’occasion du sommet mondial sur le climat convoqué par le nouveau président américain Joe Biden. Elle est venue avant même l’ouverture officielle de celui-ci. Dans un communiqué publié sur le site de la Maison-Blanche, les Etats-Unis annoncent qu’ils s’engageaient à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre de 50 à 52 % en 2030 par rapport à 2005.

Cette annonce « fait partie de l’objectif de reconstruire en mieux de manière à créer des millions d’emplois bien rémunérés, dit l’administration américaine, à assurer la compétitivité économique, promouvoir la justice environnementale et améliorer la santé et la sécurité des communautés à travers l’Amérique ».

De son côté, le Japon, par la voix de son Premier ministre, Yoshihide Suga, a relevé son objectif de réduction de ses propres émissions de -26 à -46 % en 2030 (par rapport à 2013).

Ce ne sont que deux des annonces qui devraient être faites à l’occasion du sommet mondial sur le climat convoqué par le président américain et qui se tiendra de manière virtuelle à partir de 14 heures (heure belge) ce jeudi et devrait se poursuivre jusqu’à vendredi. Les chefs d’Etat et de gouvernement de 40 pays du monde sont invités à participer à des débats et à prendre la parole.

On y évoquera la nécessité de relever l’ambition des objectifs de réduction des gaz à effet de serre mais aussi du financement climatique international apporté par les pays riches aux pays en développement. Parmi les participants : les Européens Ursula von der Leyen et Charles Michel, le Russe Vladimir Poutine, le Chinois Xi Jinping, le Britannique Boris Johnson, le Canadien Trudeau, le Brésilien Jair Bolsonaro, l’Allemande Angela Merkel, le Français Emmanuel Macron, l’Indien Narendra Modi…

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous