Grapa: "une réforme globale est nécessaire" (BAPN)

Dans la foulée d'un appel porté par 42 organisations (syndicats, mutuelles, indépendants) pour une réforme du système de contrôle des bénéficiaires de la garantie de revenus aux personnes âgées (Grapa), la ministre Lalieux a confirmé à la Chambre se pencher sur le sujet.

Les associations réclamaient notamment le remplacement des contrôles actuels par une procédure de vérification de la résidence principale via le Registre national, "dans une logique de confiance retrouvée avec une population qui, âgée et en situation de pauvreté, est doublement en vulnérabilité".

"Il faut une réforme d'ensemble, globale, d'abord regarder à comment la procédure se passe lorsqu'elle a lieu. Les exemptions éventuelles sont à examiner en second lieu : la réforme ne peut se contenter d'exempter certains, et maintenir la même procédure ou une procédure très similaire pour les autres", plaide le BAPN.

Le réseau estime que les solutions aujourd'hui sur la table "ne répondent pas à trois problèmes majeurs". En l'occurrence la forme et les délais de la procédure lorsqu'elle a lieu, qui quasi-assigne à résidence les personnes, le trop faible temps de voyage maximum autorisé hors de Belgique de 29 jours par an et le problème de la vie privée, qui vient du fait que ce sont les facteurs qui sont chargés de la réalisation du contrôle.

"Attelons-nous à ça en priorité", insiste Caroline Van der Hoeven, coordinatrice du BAPN. "Il serait incompréhensible que post-covid, les seniors subissant la pauvreté soient les seuls à rester assignés à résidence et à vivre à frontières quasi-fermées."

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous