Accueil Belgique

Le confédéralisme à 2+2 de la N-VA

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

A la N-VA, on ne parle pas de Belgique à 4, mais de confédéralisme. Pour les nationalistes flamands, la Flandre et la Wallonie doivent mener leur propre politique et disposer de toutes les compétences, sauf quand elles décident de travailler ensemble. Ne resteraient au niveau confédéral, en gros, que la sécurité, la Défense, les Affaires étrangères et la réduction de la dette. Dans ce système, Bruxelles et la Communauté germanophone auraient un statut spécifique. C’est donc un modèle « 2+2 » plutôt qu’à 4. Même si Sander Loones, le Monsieur institutionnel de la N-VA, voit des points communs entre les deux modèles.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs