Accueil Société

Annelies Verlinden envisage de renforcer les mesures de quarantaine pour les retours de certaines régions à risque

La ministre de l’Intérieur souhaite voir si les règles doivent être resserrées pour les personnes en provenance de régions à haut risque.

Temps de lecture: 2 min

La ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) envisage de renforcer les mesures de quarantaine pour les personnes en provenance de certaines régions à fort risque pandémique, comme l’Inde, a-t-elle indiqué vendredi sur la VRT-radio.

Une vingtaine d’étudiants infirmiers en provenance d’Inde en formation à Alost et Louvain sont atteints par le variant indien du coronavirus.

Ceux-ci sont arrivés début avril en Belgique après un transit par Paris. Ils avaient été testés négativement à leur départ d’Inde, à leur arrivée à Paris, ainsi qu’en Belgique, selon la ministre Verlinden.

Mais au 7e jour après l’entrée en Belgique, la contamination fut toutefois confirmée. « Ces étudiants sont bien conscients de l’importance qu’ils restent en quarantaine. J’ai donc confiance qu’il n’y aura pas de nouvelles contaminations », a dit la ministre.

Sur base des règles en vigueur, toutes les personnes en provenance de pays tiers hors UE doivent se soumettre à une quarantaine et se faire tester. Mme Verlinden envisage malgré tout de renforcer ces mesures pour les personnes venant de régions à haut risque pandémique.

« Aujourd’hui, ceux qui sont en quarantaine peuvent encore faire des courses essentielles, ou se rendre chez le pharmacien ou le médecin. Il faut voir si ces règles ne doivent pas être resserrées pour les personnes en provenance de régions à haut risque », fait valoir la ministre qui précise que la mesure relève des Régions toutefois. « Nous allons évoquer cela avec elles. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Derweduez Michel, vendredi 23 avril 2021, 20:47

    Mettez cette ministre en quarantaine, elle fera et publiera moins de conneries.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, vendredi 23 avril 2021, 22:00

    Et si vous y retourniez vous, en "quarantaine"...

  • Posté par cobbaert jean, vendredi 23 avril 2021, 12:53

    On accepte des personnes d'une région à hauts risques alors que nous ne pouvons pas sortir du pays .... Où va t'on? C'est tellement aberrant. Les ministres ont montré encore une fois leur incompétence. Et après ils peuvent s'étonner que l'on ne respecte plus leurs règles....

  • Posté par hemmer arthur, vendredi 23 avril 2021, 12:49

    On a déjà tout vu en terme de mesures sanitaires, mais cette affaire va encore plus loin ! Si l'Europe, comme l'Australie, ne s'isole pas drastiquement de pays comme l'Inde, alors il va falloir compter sur Pfizer pour nous revacciner tous les 6 mois et connaissant le grand b.....del européen, on y va tout droit !

  • Posté par LAMBOTTE Jean-Pierre, vendredi 23 avril 2021, 12:32

    Je croyais que les voyages vers et hors UE étaient limités aux voyages essentiels. Si faire venir des étudiants d'Inde est essentiel, que l'on considère aussi que le présentiel à 100% est essentiel pour nos élèves et étudiants ! A quoi sert le PLF si l'on peut arriver d'Inde en Belgique via Paris sans être intercepté ? Encore une fois le règles ne sont pas claires, donc ne sont pas respectées ... Et quid de la "coordination européenne " des contrôles ? Quant aux imbéciles d'universitaires (j'en suis un aussi, donc j'en parle à l'aise) qui invitent des étudiants indiens à une période où l'Inde est particulièrement touchée par la pandémie: ils devraient se voir infliger des amendes au moins aussi importantes que celles prévues pour les organisateurs de réunions interdites !

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko