Le mouvement des marchandises stable au premier trimestre au port d'Anvers

Les conséquences du blocage pendant plusieurs jours du canal de Suez ne peuvent pas encore être observées. Mais l'incident va entraîner des retards dans les escales de porte-conteneurs tout au long du deuxième trimestre, prédit-on.

"L'Autorité portuaire d'Anvers suit la situation de près, avec les compagnies maritimes et les terminaux à conteneurs, pour voir où il est possible de créer de l'espace pour les conteneurs. (...) Nous examinons également comment exploiter de manière plus optimale la capacité de stockage vers l'intérieur du pays et comment utiliser davantage le transport fluvial et les chemins de fer."

Au premier trimestre, le transbordement de conteneurs a augmenté de 0,6% en tonnes et de 2,3% en unités (EVP) par rapport à la même période en 2020, qui avait commencé fort avant de connaître un ralentissement dû aux premiers effets de la pandémie.

Le segment des marchandises diverses a connu son meilleur trimestre depuis le deuxième trimestre de 2019. Le transbordement de fer et d'acier, le groupe de marchandises le plus important de ce segment, a augmenté de 18,2% en raison d'un pic de l'approvisionnement en acier, qui peut être expliqué par les nouveaux quotas d'importation entrés en vigueur le 1er avril.

Le transbordement de vrac sec a augmenté de 6,7%. Outre la croissance des transbordements de minerais non ferreux et de ferraille, cette croissance a surtout concerné les transbordements d'engrais (+40,7%). Jamais, au cours des 10 dernières années, une telle quantité d'engrais n'avait été transbordée en un seul trimestre. Le vrac liquide a enregistré une baisse de 5%, principalement due à une forte diminution du transbordement de pétrole brut.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous