Action syndicale devant l'hôtel Hilton à Bruxelles contre des licenciements à la chaîne

Les participants à l'action affichaient simplement les trois couleurs rouge, verte et bleu des syndicats, pour un petit rassemblement qui s'est déroulé dans le respect des règles sanitaires et dans le calme.

"On en est à une quinzaine de licenciements depuis le début de la crise", explique un travailleur de l'hôtel Hilton. "Il y a eu une première vague de 9 licenciements, et puis une personne, une autre et 4 personnes ont été renvoyées cette semaine. On a entendu qu'il y a eu aussi des licenciements dans d'autres hôtels de la chaîne: à l'hôtel The Hotel, à l'hôtel Indigo... On veut donc commencer à se lever pour faire bouger les choses."

Eric Crokaert, secrétaire régional adjoint à la FGTB Horval (Horeca Voeding Alimentation) Bruxelles, explique que les syndicats essaient d'initier un dialogue avec le groupe. "Ces licenciements sporadiques à gauche et à droite permettent d'éviter des plans sociaux. Le chômage temporaire, garanti tout du moins jusqu'au 30 juin, ne règle pas non plus tous les problèmes du secteur hôtelier. Le gouvernement s'est aussi engagé cette semaine à prendre en charge le pécule de vacances, ce qui représente encore des frais en moins pour les employeurs. Pour que ces mesures aient un impact plus fort sur l'emploi, il faudrait obtenir un moratoire sur les licenciements."

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous