Variant indien en Belgique: le Secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration demande d’interdire l’arrivée d’étudiants étrangers

Variant indien en Belgique: le Secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration demande d’interdire l’arrivée d’étudiants étrangers
Mathieu Golinvaux.

Le Secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration Sammy Mahdi (CD&V) a demandé au Comité de concertation d’interdire la migration des étudiants étrangers vers notre pays, après qu’il est apparu que 20 étudiants indiens ont été infectés par la variante indienne du coronavirus. Il l’a fait savoir dans une interview accordée à VTM News.

La ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) envisage de renforcer les mesures de quarantaine pour les personnes en provenance de certaines régions à fort risque pandémique, comme l’Inde, a-t-elle indiqué vendredi sur la VRT-radio.

Une vingtaine d’étudiants infirmiers en provenance d’Inde en formation à Alost et Louvain sont atteints par le variant indien du coronavirus.

Ceux-ci sont arrivés début avril en Belgique après un transit par Paris. Ils avaient été testés négativement à leur départ d’Inde, à leur arrivée à Paris, ainsi qu’en Belgique, selon la ministre Verlinden.

Mais au 7e jour après l’entrée en Belgique, la contamination fut toutefois confirmée. « Ces étudiants sont bien conscients de l’importance qu’ils restent en quarantaine. J’ai donc confiance qu’il n’y a aura pas de nouvelles contaminations », a dit la ministre.

Sur base des règles en vigueur, toutes les personnes en provenance de pays tiers hors UE doivent se soumettre à une quarantaine et se faire tester. Mme Verlinden envisage malgré tout de renforcer ces mesures pour les personnes venant de régions à haut risque pandémique.

« Aujourd’hui, ceux qui sont en quarantaine peuvent encore faire des courses essentielles, ou se rendre chez le pharmacien ou le médecin. Il faut voir si ces règles ne doivent pas être resserrées pour les personnes en provenance de régions à haut risque », fait valoir la ministre qui précise que la mesure relève des Régions toutefois. « Nous allons évoquer cela avec elles. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous