Hôpitaux: le Fonds Blouses blanches pérennisé

Via le Fonds Blouses blanches, 354 millions d’euros (entre autres) seront affectés à l’amélioration de l’emploi dans le secteur des soins. Une mesure tout spécialement attendue dans les hôpitaux.
Via le Fonds Blouses blanches, 354 millions d’euros (entre autres) seront affectés à l’amélioration de l’emploi dans le secteur des soins. Une mesure tout spécialement attendue dans les hôpitaux. - Photo News

Le long chemin des blouses blanches ! Cela fait depuis octobre 2019 que l’on sait qu’un fonds annuel de 402 millions d’euros doit être affecté pour améliorer leurs conditions de travail. Un premier montant de 67 millions avait ainsi été débloqué en novembre 2019. Bloqué ensuite sous l’ancien gouvernement, ce fonds avait été relancé par une proposition de loi en juin 2020 et une circulaire du ministre des Affaires sociales, Frank Vandenbroucke (Vooruit), en juillet.

Nouvelle proposition de loi

Mais les partenaires de la Vivaldi, sous la concertation des groupes PS et Vooruit de la Chambre et en mettant la concertation sociale au cœur du processus décisionnel, ont préféré déposer ce jeudi à la Chambre une nouvelle proposition de loi afin de préciser l’affectation des montants de ce Fonds Blouses blanches, et ainsi le pérenniser.

Les députés fédéraux Marc Goblet et Gitta Vanpeborg annoncent ainsi 354 millions d’euros pour l’amélioration de l’emploi dans le secteur des soins et 48 millions pour le renforcement des soins à domicile indépendants. Mais Yves Hellendorff, le secrétaire national Non-Marchand pour la CSC, nous précise que sur le premier montant, il faut encore retirer 40 millions pour financer des formations et 11,7 millions pour les centres de prise en charge des violences sexuelles. Le solde, lui, servira pour le renforcement des soins à domicile salariés et, surtout, le financement d’un équivalent temps plein supplémentaire par unité de soins ou par fonction hospitalière. Une mesure tout spécialement attendue dans les hôpitaux. Et les deux députés socialistes de conclure : « Nous avons en Belgique un personnel soignant motivé et qui aime son métier. Ces professionnels donnent énormément pour nous tous et nous devons faire en sorte que leur travail reste réalisable. Avec ces nouvelles ressources budgétaires, nous voulons répondre à leurs besoins et permettre aux patients de recevoir les meilleurs soins. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous