Du personnel fait grève au Carrefour de Berchem en raison d'agressions par des clients

Siryn Stambouli, porte-parole de Carrefour Belgique, précise que le magasin reste ouvert avec un personnel restreint et assure qu'une campagne nationale va être lancée dans les magasins Carrefour pour sensibiliser la clientèle au respect des règles sanitaires et du personnel.

La dernière agression notable en date remonte à samedi dernier, vers 18h00, quand un étudiant intervenant dans un conflit s'est fait frapper par deux clients. Ils venaient d'insulter une caissière leur demandant de porter le masque. La CNE relève également parmi les agressions de ces derniers jours qu'un client a poussé son chien à mordre un garde.

"Le phénomène existait avant la COVID-19, mais il est en train de s'amplifier et les agressions sont de plus en plus graves", estime Manuel Gonzalez-Luque, permanent syndical Commerce pour la CNE. "Des clients crachent, insultent des caissières, les frappent... Des agressions ont lieu dans tous les magasins et sont plus particulièrement récurrentes à l'hypermarché de Berchem-Saint-Agathe".

Siryn Stambouli se refuse à faire des comparaisons entre les magasins. Elle concède cependant que le port du masque n'est pas toujours respecté par les clients. Avec la vaccination qui a commencé et le relâchement de certaines personnes face à la durée des mesures sanitaires, Carrefour s'est engagé à lancer une campagne pour appeler au respect des règles du gouvernement et à apaiser les tensions.

"Il faut analyser de près l'organisation du travail", continue le syndicaliste. "Les files aux centres d'accueil agacent des clients qui ne sont en général déjà pas contents pour quelque chose et viennent faire des réclamations. Si les gardes à l'entrée laissent passer des clients à plusieurs avec un seul caddie, ou des personnes qui ne portent pas leurs masques, ils vont exposer les caissières qui vont faire des remarques à la sortie".

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous