Résultats contrastés pour Honeywell, toujours affecté par l'aéronautique

Les ventes totales se sont affichées à 8,45 milliards de dollars sur les trois premiers mois de l'année, relativement stables par rapport à l'an dernier à la même époque mais supérieures aux anticipations des analystes de 8,09 milliards de dollars.

Le bénéfice s'est de son côté affiché en repli de 9,7% à 1,43 milliard de dollars. Rapporté par action, référence à Wall Street, le bénéfice a été de 1,92 dollar, un peu supérieur aux anticipations, de 1,8 dollar.

En bourse, le titre Honeywell reculait de 1,17% dans les transactions précédant l'ouverture de Wall Street.

Le groupe a continué à souffrir dans le secteur aéronautique, affichant des ventes en baisse de 22% sur fond de plongeon du trafic aérien en raison de la pandémie.

Après avoir chuté au trimestre précédent, les recettes issues de la division consacrée au bâtiment se sont quant à elles reprises, en progression de 6%, tandis que celle issue des matériaux et technologies de performance ont un peu reculé (-2%).

L'activité des équipements de protection, qui inclut les masques N95 utilisés principalement par les personnels hospitaliers face au Covid-19, a en revanche bondi de 49%.

Ces commandes se sont affichées en croissance à deux chiffres pour le sixième trimestre d'affilée, aidées par "une forte demande pour les équipements de protection" indique l'entreprise.

Les prévisions de ventes annuelles ont de ce fait été revues à la hausse, dans une fourchette entre 34 et 34,8 milliards de dollars contre 33,4 et 34,4 milliards auparavant. Les analystes s'attendent à 34,33 milliards.

La fourchette basse du bénéfice annuel par action a également été revue en hausse, à 7,75 dollars contre 7,60 dollars auparavant, là où les analystes anticipent 7,9 dollars en fin d'année.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous