Accueil Sports Football

Super League: le football des hypocrites

L’éphémère « Super League » n’est pas une création hors du temps ni une menace définitivement conjurée. Au contraire, ce projet est l’aboutissement d’une orientation stratégique bien précise qui a gouverné le football ces dernières décennies. Avec la « nouvelle » Ligue des champions (à partir de 2024), est-on vraiment convaincu que ce sera mieux ? Que sa énième réforme « sauvera le football » ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 7 min

A première vue, la sécession des « 12 » (Arsenal, Chelsea, Liverpool, Manchester City, Manchester United, Liverpool, Tottenham ; Inter, Juventus, Milan ; Barcelone, Real) ressemble à une révolution d’opérette, qui n’aura duré que 48 heures. Un raid éclair que la raison aura éparpillé ramenant les brebis égarées, à deux moutons noirs près, au bercail avec « papa » Ceferin prompt à leur pardonner parce que « l’UEFA est une grande famille. » Les traîtres du « Big 6 » sont devenus des héros, et tant pis s’ils ont trompé deux fois la confiance de l’autre : l’UEFA puis leurs alliés d’un jour, ou deux. Il ne faudrait pas que les larmes de joie pour ces retrouvailles embuent les esprits : l’UEFA n’a pas transformé ses bureaux en une version revisitée de l’armée du salut pas plus que Nacer al-Khelaïfi, le président du PSG, membre éminent de BeIN Sports et du comité d’organisation de Qatar 2022 surtout, n’est devenu l’abbé Pierre.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Molitor marc, samedi 24 avril 2021, 14:46

    Mr Rocco Minelli, Bravo pour vos deux pages sur la superleague, l'indignation hypocrite de ses "rivaux" et la logique économique du système qui finira sans doute par le tuer. A ce sujet, j'avais écrit une carte blanche sur une fiction sans doute réaliste que vous trouverez sous ce lien: https://www.lalibre.be/debats/opinions/pourquoi-le-qatar-va-gagner-la-coupe-du-monde-de-football-2022-5391c92a3570d60b4dc1468a Peut-être serait-ce un bien que une série de grands clubs tombent en faillite, obligeant la baisse des salaires des jouers et d'autres revenus, la vente d'actifs malsains, la débâcle d'actionnaires et fonds d'investissement, une régulation financière drastique, etc ... Je pense, sans trop d'optimisme cependant, que le spectateur-consommateur pourrait être la solution, se révolter via des boycotts etc... Bien à vous Marc Molitor

  • Posté par Tamo guillaume, vendredi 23 avril 2021, 21:25

    Mon père ne ratait presque jamais un match de la coupe des clubs champions. S'il regarde cette année la finale de la champion league, son bilan annuel atteindra alors le chiffre 1.

  • Posté par Zsábor Émile, vendredi 23 avril 2021, 18:59

    Depuis Popper en 1930, on sait qu'il n'y a pas de "sens de l'histoire". Mais les économistes pro-capitalistes ne sont pas formés aux sciences ou à l'épistémologie, ils font de la théologie. Rappelez-vous "notre" Bruno Colmant qui osait dire que le capitalisme était l'aboutissement de l'histoire ! Quelqu'un peut-il leur offrir des lunettes ?

Aussi en Football

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs