Accueil Sports Cyclisme

Julian Alaphilippe avant Liège-Bastogne-Liège: «C’est un gros objectif de mon début de saison»

Le champion du monde aura à cœur de se rattraper après son échec de la saison dernière, où il s’était fait dépasser par Roglic sur la ligne alors qu’il avait levé les bras, avant d’être finalement déclassé.

Temps de lecture: 3 min

Le champion du monde Julian Alaphilippe s’est fixé Liège-Bastogne-Liège comme gros objectif de son début de saison. Le vainqueur de la récente Flèche Wallonne avait été battu en 2020 à Liège. Il veut prendre sa revanche dimanche dans la Doyenne, qu’il n’a jamais remportée.

Le Français a surligné la Doyenne 2021 dans son agenda. Le champion du monde, très actif, très attentif, en 2020 dans Liège-Bastogne-Liège, avait couru à la perfection jusqu’à 150 mètres de l’arrivée quand il avait provoqué une vague dans le sprint du groupe de tête, levant, en plus, les bras prématurément sur la ligne alors que le Slovène Primoz Roglic le passait sur le fil. Sa manœuvre estimée dangereuse avait incité le jury à le déclasser à la 5e place. Le Français, qui a retrouvé toute sa confiance mercredi en haut du Mur de Huy, entend effacer des tablettes son final chaotique. Il vise clairement une première victoire dans la Doyenne des classiques.

« Ma victoire à la Flèche Wallonne a modifié mon étant de confiance », a-t-il indiqué vendredi. « J’ai certes gagné la Flèche mais je sais que je passe à autre chose dimanche à Liège, tout en sachant que mon succès à Huy a confirmé que le travail en amont a été bien fait. Il ne faut certes pas s’enflammer car la Doyenne est différente et il faut rester concentré pendant plus de 250 kilomètres. Je sais, en tout cas, que j’aborde cette course dans de bonnes conditions et entouré d’une très belle équipe. »

Le Français a tenu à souligner que les deux classiques wallonnes sont des courses tout à fait différentes. « Ce n’est pas le même format de course, pas le même kilométrage. La Flèche se résume souvent à une course de côte. À Liège, des coureurs peuvent anticiper dès la côte de La Redoute, la Roche-aux-Faucons est le traditionnel juge de paix. »

Alaphilippe a confirmé que La Doyenne était le gros objectif de sa première partie de saison. « J’ai travaillé pour cela, mais je suis certes déjà satisfait avec ma victoire à la Flèche Wallonne. Après Liège, on fera un vrai bilan, je prendrai quelques jours de repos avant de penser au Tour de France, qui sera le plus important. »

Les adversaires du Français seront nombreux dimanche à Liège. À commencer par le vainqueur sortant, Primoz Roglic. « Il fait partie des grands favoris, on l’a vu partir en force dans le Mur de Huy mercredi, il est en grande forme et il sera là à Liège et très dur à battre. Pour ma part, je ressens une bonne pression et j’ai envie de bien faire les choses. Dimanche sera une longue journée, il faudra être très concentré et avoir les jambes dans la finale. J’aimais bien la fin de course à Ans, qui me convenait peut-être un peu mieux, mais j’ai déjà montré que je savais bien me débrouiller dans la nouvelle finale de la Doyenne au Quai des Ardennes à Liège. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cyclisme

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb