Accueil Société

Coronavirus: le nombre d’admissions dans les hôpitaux reste stable (infographie)

Un chiffre qui n’a pas évolué par rapport à la semaine précédente.

Temps de lecture: 2 min

Les hôpitaux belges ont admis en moyenne 236 patients atteints du Covid-19 par jour entre le 17 et le 23 avril, selon les données de l’Institut de santé publique Sciensano mises à jour samedi. Un chiffre qui n’a pas évolué par rapport à la semaine précédente.

Le nombre de patients Covid hospitalisés pour cause de coronavirus s’élève actuellement à 2.942, soit une baisse de 2 % en sept jours. Parmi eux, 901 personnes sont traitées dans une unité de soins intensifs (-2 %).

Entre le 14 et le 20 avril, en moyenne 3.600 personnes ont été testées positives au Covid-19 chaque jour (-4 %).

Sur la même période, 39 personnes sont décédées par jour en moyenne des suites du virus, ce qui n’a pas évolué en une semaine. Le bilan s’élève désormais à 23.954 morts depuis le début de la pandémie en Belgique.

En outre, 41.100 tests ont été réalisés quotidiennement (-7 %), pour un taux de positivité stable, de 9,7 %.

Le taux de reproduction repasse tout juste sous la barre de 1 pour s’établir à 0,99. Lorsqu’il est supérieur à 1, cet indicateur signifie que l’épidémie tend à s’accélérer.

Quelque 2.538.840 personnes ont reçu une première injection d’un vaccin contre le coronavirus, ce qui représente 27,6 % des adultes en Belgique. Parmi eux, 733.278 personnes, soit 8 % de la population adulte, ont reçu une deuxième dose et bénéficient ainsi d’une protection vaccinale complète.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par hemmer arthur, samedi 24 avril 2021, 9:09

    Les journalistes pourraient-ils interroger un vrai expert infectiologue comme M. Clumeq ou Monsieur Gala pour nous permettre de comprendre comment avec +/- 60% de personnes vaccinées chez les plus de 60 ans (et on a publié que la première dose suffisait pour éviter les formes graves), plus de 60 % des hospitalisations sont encore dans cette catégorie d'âge (les plus de 60 ans). C'est à la fois étrange et inquiétant .....

  • Posté par Heneffe Jean-marie , dimanche 25 avril 2021, 10:53

    En soulignant l'importance du masque, le Pr Gala a joué un effet un rôle positif et a probablement sauvé des vies avec ses fameux masques « à l’africaine ». Tout au long de l’été, pendant que d’autres n’ont eu de cesse de crier au loup, il a apporté sa contribution sur les 3 composantes de la pandémie : la lutte contre le virus, le maintien d’un certain niveau de l’économie et surtout les graves conséquences humaines, pécuniaires et psychologiques des décisions. En septembre/octobre, il a sous-estimé les risques et a mis en doute les dogmes de la politique envisagée. Il a été jugé contre-productif et, au moment du fameux « choc VDB », il a été mis à l’écart. Fallait-il l’excommunier pour autant ? Il est piquant de constater qu’ au début de la pandémie, Marc van Ranst avait estimé que « le sens de l’urgence n’y était pas », admettant avoir lui-même pensé que la crise ne durerait que dix semaines « comme pour toute épidémie de grippe ».

  • Posté par Raspe Eric, samedi 24 avril 2021, 18:48

    Le Pr Gala a joué un rôle positif en expliquant pourquoi les masques étaient utiles (pour éviter qu'une personne contagieuse disperse les sécrétions respiratoires contaminées à tout vent). Malheureusement, il s'est décrédibilisé en août/septembre en prétendant que l'épidémie s'arrêtait, que l'évolution du nombre de cas à l'époque était dû à la stratégie de test, qu'il ne se traduisait pas en hospitalisation et que l'on devait penser au moral des belges (l'histoire ne serait-elle pas en train de bégayer?) et donc assouplir les mesures (élargir la bulle sociale). Le gouvernement Wilmes a suivi cet avis et on s'est pris une vague façon tsunami fin octobre. Alors, votre appel à consulter un "vrai expert infectiologue", permettez moi d'en rire.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, samedi 24 avril 2021, 17:00

    Dans une interview relatée par la Libre il y a quelques jours du Dr Devos, Président de l'Absym, et Président du conseil médical du CHC à Liège, il indiquait que la majorité des patients de plus de 60% en soins intensifs était désormais ceux qui avaient refusé le vaccin.

  • Posté par Hardy Laurence, samedi 24 avril 2021, 10:53

    60% de personnes vaccinées, cela fait encore 40% de non vaccinées! De plus les personnes à l'hôpital maintenant, ont souvent contracté la maladie il y a plusieurs semaines (incubation jusqu'à 2 semaines dans certains cas puis temps pour que des complications nécessitant une hospitalisation arrivent), le taux de vaccination était bien plus faible. Un exemple dans mon entourage: un ami de mon beau-père dans cette catégorie d'âge vient de décéder du covid... Il était rentré le week-end de Pâques à l'hôpital puis une semaine plus tard aux soins intensifs.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko