Accueil Sports Football Football belge Standard

Le Standard loupe la passe de quatre: une première en quatorze ans...

En remportant sa cinquième finale en six participations grâce à des buts d’Ito et de Bongonda, Genk a privé le Standard d’une quatrième victoire consécutive au Heysel après celles de 2011, 2016 et 2018. Et d’une neuvième Coupe nationale qui lui aurait permis d’égaler Anderlecht, à deux longueurs des recordmen brugeois. Identique à celle d’il y a trois ans, l’affiche fut loin de tenir ses promesses. En délivrant cette fois un vainqueur différent.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Les accidents de l’histoire dont avait bénéficié le Standard ces dernières années au vu de ses saisons chaotiques lors de ses dernières finales, ont fait mentir l’adage « Jamais deux sans trois ». En 2016, la place de lanterne rouge (onzième journée) et la vague de la remontada qui s’était cassée net sur le seuil même des Playoffs 1 (4-0 à Malines lors de la trentième journée) avaient préfiguré tous les scénarios sauf un succès rouche en finale de Coupe sous la houlette de Yannick Ferrera. Idem en mars 2018, où les frasques et les colères de Ricardo Sa Pinto avaient rythmé la saison régulière du Standard avant que le passage victorieux sur la pelouse du Heysel ne serve de déclic à des Playoffs arrachés sur un miracle à Ostende 2-0 à la mi-temps puis 2-3 au bout du compte).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Standard

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs