Accueil Monde Europe

Navalny: la justice russe suspend les activités des organisations de l’opposant au Kremlin

La justice russe a décidé ce lundi de suspendre les activités des organisations de l’opposant Navalny.

Temps de lecture: 2 min

La justice russe a ordonné lundi la suspension des activités des organisations liées à l’opposant emprisonné Alexeï Navalny, qui sont menacées d’être déclarées «extrémistes» et interdites, ont indiqué ses collaborateurs.

«Les activités des bureaux de Navalny et du Fonds de lutte contre la corruption (FBK) ont été immédiatement suspendues», a écrit sur Twitter Ivan Jdanov, directeur du FBK, accompagnant son message de photographies de cette décision prise par le procureur dans l’attente d’un procès qui pourrait interdire définitivement leurs activités.

«Ils hurlent tout simplement: nous avons peur de vos activités, nous avons peur de vos manifestations, nous avons peur de vos consignes de vote», a-t-il ajouté.

Le bureau moscovite de M. Navalny a de son côté indiqué sur Telegram «ne plus pouvoir travailler sous l’ancien format» du fait de cette décision.

Poursuite de la lutte

«Cela serait trop dangereux pour nos employés et pour nos partisans», a-t-il indiqué tout en promettant qu’ils continueront, à titre personnel, «à lutter contre la corruption», contre le parti au pouvoir, Russie Unie, et contre le président Vladimir Poutine.

«Ce ne sera pas facile de se battre, mais nous gagnerons absolument, car nous sommes nombreux et nous sommes forts», a indiqué le bureau moscovite de l’opposant.

Le Parquet russe a demandé mi-avril de qualifier les organisations liées à Alexeï Navalny d’«extrémistes», ce qui les interdirait en Russie et ferait encourir aux collaborateurs et aux partisans de l’opposant de lourdes peines de prison.

Le Parquet accuse ces organisations de chercher à «créer les conditions de la déstabilisation de la situation sociale et sociopolitique» en Russie, «sous couvert de slogans libéraux».

Cette demande doit être encore examinée par la justice, qui a tenu lundi une première audience préliminaire dans cette affaire.

Militant anti-corruption et ennemi juré du Kremlin, Alexeï Navalny est emprisonné en colonie pénitentiaire pour une ancienne affaire de fraude qu’il dénonce comme politique.

Il a mis fin vendredi à une grève de la faim de 24 jours pour protester contre ses mauvaises conditions de détention, face à l’aggravation de son état de santé.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par du Coche LaMouche, lundi 26 avril 2021, 18:40

    N'importe quel état digne de ce nom en ferait autant. Avant de rire aux éclats ou de s'offusquer de cette réaction de la justice russe au nom de la soi-disant "liberté", il conviendrait d'aller faire un tour sur le net, Wikipedia pour commencer, et de se renseigner sur le sens des lettres N.E.D. (National Endowment for Democracy). On discute après...

  • Posté par Staquet Jean-Marie, lundi 26 avril 2021, 16:26

    Martin... finir ses messages par LOL ou MDR ou autres WTF, etc. est la marque des QI à 2 chiffres.

  • Posté par Martin Roland, lundi 26 avril 2021, 14:32

    Liberté d'opinion politique jetée aux oubliettes ! C'est bien plus fastoche ainsi pour le tsarevitch ! J'imagine la tronche de notre Rawoul national si on suspendait les activités du PTB ! MDR !

  • Posté par Lombard Fernande, lundi 26 avril 2021, 12:42

    Il ne suffit pas de détruire les liens entre Navalny et les ONG de tout poil financées pas l'Occident, il faut creuser plus profond...

  • Posté par Martin Roland, lundi 26 avril 2021, 14:23

    Mais encore ? LOL

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une