Accueil Sports Cyclisme Route

Tour de Romandie: très ouverte, la 75e édition lance la saison des courses pas étapes

La saison des classiques printanières s’est achevée dimanche à Liège-Bastogne-Liège. Place aux tours par étapes.

Temps de lecture: 2 min

Le Slovène Tadej Pogacar, lauréat de la Doyenne, a effectué la transition parfaite. Dès ce mardi, le Tour de Romandie accueille le nouveau peloton en Suisse francophone. Le dernier vainqueur Primoz Roglic, tant en 2018 qu’en 2019, ne sera pas au départ. La course avait été annulée l’an dernier en raison du Covid-19.

Le Slovène a décidé de se concentrer désormais sur le seul Tour de France qui s’élancera le 26 juin de Brest. La 75e édition est dès lors très ouverte. Michael Woods, Steven Kruijswijk, Sepp Kuss, Wilco Kelderman et Rigoberto Uran sont de réels prétendants tout comme Rui Costa et Geraint Thomas, qui ont complété le podium en 2019. Richie Porte, Marc Hirschi et Miguel Angel Lopez restent sur un printemps décevant et vont vouloir se rattraper. Philippe Gilbert et Peter Sagan sont dans un cas identique. L’énigme Chris Froome reste entière après un début d’année loin de ses attentes.

Ganna, Dennis et Küng

Trois équipes belges sont au départ. Lotto Soudal alignera Steff Cras, Kobe Goossens et Gerben Thijssen aux côtés de Gilbert. Deceuninck-Quick Step a Dries Devenyns et Iljo Keisse dans son effectif et Intermarché-Wanty-Gobert alignera Jan Bakelants. Deux jeunes talents belges seront au départ : le grimpeur de 20 ans Ilan Van Wilder (DSM) , et le sprinter prometteur Jordi Meeus (BORA) .

Le champion du monde Filippo Ganna, le champion d’Europe Stefan Küng et Rohan Dennis, trois des meilleurs spécialistes mondiaux du contre-la-montre, vont avoir l’occasion de se tester deux fois : dans le prologue de quatre kilomètres dans les rues d’Oron mardi (avec une forte pente à la fin), et dans le contre-la-montre individuel très difficile de seize kilomètres à Fribourg en guise de conclusion dimanche.

Le classement général sera très probablement déterminé lors du dernier week-end, car l’étape reine aura lieu le samedi à la veille du contre-la-montre final. Entre Sion et Thyon, 161 kilomètres et quatre ascensions seront suivis d’une arrivée au sommet d’un col hors catégorie, à plus de deux mille mètres d’altitude. La montée finale est longue de plus de vingt kilomètres, avec une pente moyenne de 7,6 pour cent.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Analyse Tour d’Italie: lutte finale dans les Dolomites

Ultime étape de haute montagne ce samedi, vers Marmolada, avec Passo San Pellegrino (plus de 15 % de déclivité), Pordoi (Cima Coppi à 2.239 m d’altitude), et enfin Fedaia (14 km à 7,6 %) au menu. Carapaz ne compte que trois secondes d’avance sur Hindley.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb