Accueil Société

Un vent de révolte souffle parmi les assistants en médecine

Demandeurs de meilleures conditions de travail, les candidats médecins spécialistes s’opposent fermement aux propositions émises par les fédérations hospitalières. Un arrêt de travail d’une heure est prévu ce jeudi.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Ils travaillent jour et nuit à un rythme infernal. Ils accumulent les heures de garde. Ils sont les premiers au front depuis l’avènement de la pandémie mondiale que nous traversons actuellement. Ils, ce sont les 8.200 médecins assistants. Inaudibles dans les médias par crainte des représailles, ils répandent leur colère comme une traînée de poudre ces derniers jours. En cause : les propositions des fédérations hospitalières sur les conditions de travail des médecins assistants candidats spécialistes, ou « Macs » pour les initiés.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par du Coche LaMouche, jeudi 29 avril 2021, 14:19

    Je connais très bien (trop) une Maccs et je sais donc très bien de quoi on parle ici... Quelques exemples... Départ à 7h30 et retour à 19h30. Gardes de 8h00 à 8h00 avec souvent deux heures complémentaires pour boucler la paperasse et transmettre les dossiers à la relève. Terreur permanente quand on se trouve sans superviseur et qu'on doit prendre à 25 ans des décisions de vie et de mort. Affectation à un nombre de patients double du nombre limite recommandé par manque de personnel. Elle est à bac + 10 et gagne la même chose qu'un master en gestion ou en lettres (bac + 5) qui travaille 38 heures maximum. Interdiction de prendre deux semaines de congés d'affilée. Rappelable en cas de nécessité. Les heures de WE ne comptent pas comme heures supplémentaires. Obligation de déménager chaque année de manière presque aléatoire (Tournai, Mons, Namur, Gosselies, Dinant, Arlon, Bruxelles, Ath ????) et impossibilité d'acheter une maison. Vie sentimentale en lambeaux. Qui accepte de vivre avec une nomade ? Tyrannie de nombreux "patrons" qui exigent sous la menace (muette, mais ô combien réelle) d'un rapport et d'une évaluation défavorables en fin d'année de stage. Le public ignore tout de ces jeunes que l'on exploite chaque jour et sans lesquels tous les hôpitaux ferment leurs portes demain matin. Beaucoup des médecins que vous côtoyez dans ces hôpitaux sont des assistants (c'est noté sur leur badge). Quand vous en verrez-un, sachez qu'il a sacrifié toutes ses années de jeunesse à un idéal et que le reste de sa vie privée, familiale, sentimentale est laissé de côté. Je les respecte et les admire..

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs