Accueil Société Régions Bruxelles

La fracture est aussi vaccinale à Bruxelles

A Woluwe-Saint-Pierre, 80 % des 65 ans et plus ont reçu leur première dose, contre 50 % à Saint-Josse. Les causes sont multiples. Les barrières numériques et linguistiques sont largement pointées.

Article réservé aux abonnés
Cheffe Bruxelles Temps de lecture: 6 min

En tête du peloton bruxellois, Woluwe-Saint-Pierre, en queue, Saint-Josse… Le classement des communes bruxelloises selon le revenu moyen par habitant ? Oui. Rigoureusement identique pour la couverture vaccinale : 80 % des Sanpétrusiens de 65 ans ou plus ont reçu leur première dose, contre 50 % des Tennoodois. La comparaison tient au-delà des extrêmes : le trio Auderghem, Watermael-Boitsfort, Uccle cartonne semblablement… Démonstration statistique des enquêtes et baromètres relatifs à l’adhésion vaccinale : elle augmente avec le degré de scolarité et le niveau socio-économique. Or, la capitale est une ville fracturée, entre quartiers aisés et précarisés. C’est l’une des explications probables d’un taux de vaccination des seniors plus faiblard, à Bruxelles, qu’en Flandre.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Simons François-Xavier, mardi 27 avril 2021, 11:15

    J'habite schaerbeek et j'ai été me faire vacciner à Woluwé. Je fausse donc les statistiques. Deux raisons : premièrement le site d'inscription de 1030 ne répondait pas les premiers temps après que j'ai reçu la lettre pour m'inscrire. Deuxièmement c'était un secret de polichinelle que le site du Poséidon délivrait le vaccin Pfizer. Sans compter la facilité de parking.

  • Posté par Bonisseur de La Bath Adolphe, mardi 27 avril 2021, 8:50

    Les gens qui habitent les "territoires perdus du Royaume" n'ont rien à foutre du Covid. C'est une societe parallele, ou les merdias de propagande belges n'ont aucune influence.

  • Posté par G Jean Luc, mardi 27 avril 2021, 8:27

    Coté langue, ce n'est pas aux belges à parler celle de tous les arrivants. S'il ne veulent pas une de nos langues ou ne l'accepte pas, c'est qu'ils ne se sentent pas belges et donc, retour case départ. L'anglais (qui n'est pas une de nos langues officielles) est déjà bien omni présente

  • Posté par Dupont Vincienne, mardi 27 avril 2021, 9:58

    + 1.

  • Posté par Jean Luc, mardi 27 avril 2021, 6:46

    Qui a osé dire "pauvre con" ?

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs