Accueil Société

Un organisateur sommé de se présenter pour audition en marge de l’organisation de la «Boum 2»

Selon la police bruxelloise, les organisateurs ont été identifiés et des noms ont été transmis au ministère public. L’un d’eux a été sommé de se présenter pour audition au commissariat ce mardi matin, a-t-il confirmé à Belga.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 3 min

Alors que le collectif l’Abîme, qui se cache derrière l’organisation du « vrai faux » événement « Boum 2 », persiste et signe en affichant sa volonté d’organiser un rassemblement festif au Bois de la Cambre le 1er mai prochain, la tension serait-elle en train de monter d’un cran ? En fin de journée ce lundi, le collectif faisait en tout cas état de l’arrestation de l’un de ses membres sur sa page Facebook, en publiant la capture d’écran d’un mail supposément envoyé par ses soins à la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden (CD&V). « Nous avons contacté la police de Bruxelles Capitale comme vous nous avez invités à le faire et nous avons été surpris d’apprendre que la personne que nous avons désignée pour créer le contact que vous cherchiez à établir pour nous dire de contacter la police a été mise en état d’arrestation et sera privée de liberté », pouvait-on y lire.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Frippiat Yves-Marie, mardi 27 avril 2021, 12:40

    Tout organisateur de manifestation sait qu'il doit se concerter avec les services de police et autres représentants de l'Autorité. S'il ne le fait pas spontanément, il faut bien qu'on le convoque. Soit dit en passant, de quel sens éthique témoigne le message diffusé par le Collectif en question, message donnant à penser que son représentant avait été attiré dans un piège? On chercherait à créer des troubles qu'on ne s'y prendrait pas autrement.

  • Posté par hoyois yves, mardi 27 avril 2021, 10:56

    ce n’est que grâce à internet que des jeunes en manque de créativité arrivent à oser des “Tomorland de salon“ comme dérivatifs. Tant qu’ils n’ont pas côtoyé (et vécu) le virus, ils ne comprendront pas ! Dommage !!!

  • Posté par Pire Bernard, mardi 27 avril 2021, 8:28

    Nul doute qu'on va menacer, fliquer, filer, traquer ceux qui osent défier le pouvoir autoritaire qui se met en place.

  • Posté par Moriaux Raymond, mardi 27 avril 2021, 11:14

    @ Steeman. De quelle infirmité faut-il être frappé pour oser comparer notre situation à celles que vous énumérez ? Il est évident qu'il est plus glorifiant de se choisir des adversaires ignobles mais aussi d'autant plus facile et sans risque qu'ils sont imaginaires.

  • Posté par Steemans Philippe, mardi 27 avril 2021, 10:17

    @ Moriaux Raymond. Mussolini, Hitler, Pinochet, Erdogan ... on des comptes à rendre à qui? Pourtant s'il n'y avait pas des contestataires, c'est vers ça qu'on va grâce à des gens comme vous

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs