Accueil Belgique Politique

Let’s Go Urban: «Il ne faut pas inverser les rôles entre la victime et le cambrioleur», selon Bart De Wever

Bart De Wever a reconnu que l’externalisation des rénovations du Urban Center par LGU était « un mauvais dossier » mais a souligné la responsabilité collective dans l’affaire et l’absence de malveillance de la part de la Ville. Pour lui, « il ne faut pas inverser les rôles entre la victime et le cambrioleur ».

Temps de lecture: 3 min

Le bourgmestre d’Anvers, Bart De Wever (N-VA) a fourni des explications au sujet de l’audit sur les subsides octroyés à l’ASBL de danse urbaine, Let’s Go Urban (LGU) fondée par la députée Sihame El Kaouakibi, lors du conseil municipal de la Ville lundi soir. L’homme fort anversois a reconnu que l’externalisation des rénovations du Urban Center par LGU était « un mauvais dossier » mais a souligné la responsabilité collective dans l’affaire et l’absence de malveillance de la part de la Ville. « Il ne faut pas inverser les rôles entre la victime et le cambrioleur », a enjoint M. De Wever.

Le bourgmestre a pris le temps de répondre aux questions soulevées par l’opposition au sujet de l’affaire et détaillé la chronologie de la relation entre la Ville et l’ASBL. « Il semble que nous ayons été escroqués », a-t-il répété, tout en soulignant qu’un juge devra se prononcer sur la question. Il a absolument rejeté toute insinuation suggérant l’implication du conseil communal dans l’affaire.

« Cela serait apparu lors de l’audit, qui a mené un travail de détail chirurgical, au point de lire les boîtes mails », selon M. De Wever.

Leçons à tirer

L’Anversois a toutefois estimé que des leçons doivent être tirées des faits mis au jour. « La gestion de la construction par des tiers est souvent moins onéreuse, plus rapide et efficace et il n’y a rien de juridiquement défavorable à cela, mais cela ouvre la porte à des abus de confiance », a encore commenté M. De Wever. « Nous devrons nous pencher sur la question à l’avenir ».

Que Let’s Go Urban ait bénéficié si rapidement de subsides est la conséquence, selon lui, du succès du projet et de la présence de personnalités de marque issues du monde de l’entreprise et de la politique.

« Le projet était brillant et il était apprécié de tous », a poursuivi le mayeur. « Il y avait aussi une gouvernance de confiance. Nous avions foi dans un groupe de personnes, pas d’une personne ».

Le bourgmestre a aussi formellement démenti qu’il avait donné suite à la lettre dans laquelle Mme El Kaouakibi lui demandait personnellement des moyens supplémentaires. « Ces demandes sont toujours examinées par le collège à la fin de l’année. Qu’il n’y ait pas de décision du collège à ce sujet est parfaitement normal. Il appartient au conseil municipal d’évaluer les ajustements à apporter au budget pluriannuel », a-t-il assuré.

L’opposition anversoise n’a toutefois pas semblé se satisfaire des explications du bourgmestre.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par L. Jean-Christophe, mardi 27 avril 2021, 15:22

    Du De Wever tout craché. Pour un bon Flamand il traine quand même quelques casseroles... Des liens avec l'extrême droite un peu dans le brouillard, des liens avec Mr Moreau dans un espèce de vieux smog puant, la main qui traine dans le portefeuille de la ville, du copinage et des embrouilles en tout genre... Bah... En fait, rien de grave ! c'est un peu ce qu'il dit de nous les Wallons... Ce n'est pas mortel, il va s'en remettre (avant d'en remettre une couche, ah, ah, ah) PS : pardonnez ma blague à dix balles...

  • Posté par Poullet Albert, mardi 27 avril 2021, 16:10

    PS post scriptum je présume

  • Posté par Poullet Albert, mardi 27 avril 2021, 9:15

    Et la Victime... ce n'est certainement pas De Wever, ni la NVA, ni le C A, de la ville.... mais le peuple Belge.. c'est avec ses impôts et son argent que l'on fait des petits cadeaux entre politiciens !! Des centaines d'ASBL/ VZW de commune où crée par la famille des politiques ne servent qu'a cela , faire des transferts d'argent sous le couvert de projets bidons, subsides, frais divers !

  • Posté par Poullet Albert, mardi 27 avril 2021, 11:28

    Mais non Jos, et d'ailleurs, De Wever reconnais déja la responsabilité collective...En traduction, c'est qu'il sait bien que cela à merdé et qu'on va aller chercher au bon endroit... C'est à dire chez lui ! Goed bestuur in Antwerpen !

  • Posté par Theys Jos, mardi 27 avril 2021, 10:32

    La victime c'est la ville d'A et ses dirigeants. Car, il y a UNE personne qui a détourné des subsides de la ville et autres vers des projets privé.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une