Accueil Belgique Politique

Verviers: la voie est libre, mais aucune majorité ne se dégage

Le retrait de la motion de méfiance a été acté. Mais l’accord entre le PS et le cartel MR-CDH-Nouveau Verviers a capoté. Pas de majorité socialiste pour porter Malik Ben Achour au maïorat.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Près de dix mois après le début d’une invraisemblable crise politique, la ville de Verviers reste empêtrée dans des querelles partisanes qui rendent quasiment impossible la mise en place d’une majorité en bonne et due forme. Les tensions entre partis et factions étaient à nouveau perceptibles lundi soir lors d’un conseil communal qui se tenait pourtant à distance.

Malgré tout, les élus verviétois ont pris une décision importante en fin de séance. Une majorité de 24 conseillers a approuvé le retrait de la délibération du 21 septembre 2020 qui instaurait une nouvelle majorité et portait le socialiste Jean-François Istasse au maïorat en remplacement de Muriel Targnion.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs