Accueil Économie Finances

Trop peu d’inspections du travail dans les entreprises européennes

Les syndicats européens déplorent une baisse de 20 % du nombre d’inspections du travail en dix ans, qui met la sécurité des travailleurs en péril. D’autant plus en cette période de pandémie.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

C’est une grande source d’inquiétude pour la Confédération européenne des syndicats, encore ravivée par l’actuelle crise sanitaire : selon une compilation qu’elle a réalisée sur base des chiffres de l’Organisation internationale du travail, le nombre d’inspections de sécurité menées par les autorités sur les lieux de travail dans l’Union européenne a chuté de 20 % depuis 2010, passant de 2,2 millions à 1,7 million de visites annuelles. « Le nombre d’inspections du travail s’est effondré partout en Europe au cours de la dernière décennie, rendant les lieux de travail plus vulnérables aux effets de la pandémie de Covid-19 », constate avec dépit la CES. « Les inspections sont devenues plus rares dans au moins seize pays, y compris en Allemagne où 232.000 visites de moins, soit 25 %, ont été effectuées en 2018 par rapport à 2010 et au Portugal où elles ont été diminuées de moitié durant la même période.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs