Accueil Société

Coronavirus: arrivées interdites depuis l’Inde, le Brésil et l’Afrique du Sud

A quelques rares exceptions près, les passagers en provenance de ces pays où circulent de nouveaux variants du Covid-19 sont interdits d’entrée en Belgique.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Pour tenter de limiter la propagation des nouveaux variants du Covid-19, le gouvernement belge a décidé ce mardi d’interdire l’entrée des passagers en provenance d’Inde, du Brésil et d’Afrique du Sud. L’arrivée la semaine via Paris d’étudiants indiens contaminés a en effet poussé le gouvernement belge à examiner les procédures qui étaient en place, et à les renforcer.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par LIENARD NORBERT, mercredi 28 avril 2021, 9:59

    Toujours attendre les problèmes pour essayer de trouver une solution mais jamais au grand jamais essayer de prévenir

  • Posté par Trevisan Lucio, mardi 27 avril 2021, 23:47

    On sait que ces mesures doivent être prises au niveau Communauté Européenne, sinon elles ne servent à rien. Cela fait plusieurs semaines que nous connaissons l'existence de ces variants et nous réagissons maintenant ? et l'Europe, quand va t-elle réagir ?

  • Posté par Cosentino Chiara, mercredi 28 avril 2021, 12:55

    Cher Lucio, L'Europe, comme vous dites, ne pourra réagir que quand les Etats membres lui en donneront la faculté: il s'agit toujours de compétences, comme par exemple en matière sanitaire, les institutions EU n'ont pas le pouvoir suffisant (comme par exemple fermer les frontières). Cela tout simplement parce que les Etats membres ne lui ont pas cédé cette possibilité: voilà pourquoi chacun fais ce qu'il veux, car les competences partagées avec la Commission sont bien moins de ce qu'on peut le penser. C'est beau à dire à chaque fois: qu'est-ce que l'Europe fait? Il faudrait se demander d'abord, quel est le pouvoir effectif de la Commission EU et demander plutôt aux gouvernements nationaux de s'accorder pour une coordination centralisée..

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs