Accueil Monde Union européenne

UE: Brexit, dernière scène, avec «Saint-Michel»

Le Parlement européen a ratifié l’accord post-Brexit. In extremis. Quatre mois après son entrée en œuvre… provisoire, qui a déjà montré que la suite ne sera pas forcément un long fleuve tranquille.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

T he clock was ticking… Pour paraphraser l’expression usée jusqu’à la corde par Michel Barnier, le patient négociateur européen du Brexit, il était moins une. Mardi, le Parlement européen a finalement voté en séance plénière le Traité de commerce et de coopération qui encadre la nouvelle relation entre l’UE et son ancien Etat membre, le Royaume-Uni.

Finalement ? Cet accord « post-Brexit », lourd de plus de 1.000 pages, conclu au forceps la nuit de Noël, est appliqué depuis le 1er janvier, mais seulement à titre provisoire. Pour entrer en vigueur, il devait encore être ratifié par le Parlement. Et l’heure tournait : après une première extension de l’application provisoire acceptée de commun accord fin février, cette « entorse » à la règle qui exige le feu vert de l’assemblée élue venait à échéance… vendredi.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Pire Bernard, mardi 27 avril 2021, 20:48

    Rien que de voir ce brigand de Barnier me donne un haut le coeur.

  • Posté par Neuberg Michel, mercredi 28 avril 2021, 20:32

    C'est certain que si Monsieur Bernard Pire avait été aux commandes, ... !

  • Posté par Virlet Bruno, mercredi 28 avril 2021, 14:48

    Bonjour, Je ne comprends pas votre terme de "brigand", ni ce que vous reprochez à Michel Barnier, malgré les quelques casseroles de sa vie politique en France. Il peut vous paraître froid et hautain, mais ce monsieur était la bonne personne au bon moment, avec des dizaines de collaborateurs des 4 coins de l'UE , pour ce dossier d'une complexité monstrueuse, et avec en face des négociateurs remplis d'arrière-pensées. Même un voisin britannique, résident en Belgique depuis 20 ans, pense que Barnier et son équipe a limité le désastre... sans préjuger du futur proche.

  • Posté par Andre Georges-marc, mercredi 28 avril 2021, 13:57

    Le pire, c'est vous qui ne vous rendez pas compte de ce que Barnier à fait dans un contexte aussi difficile qui pouvait nous nuire à nous tous. Vous pouvez critiquez ceux qui sont à l'origine du Brexit que vous trouverez Outre-Manche et en Russie, mais ne critiquez pas Barnier, ni tous ceux qui autour de lui ont travaillé pour minimiser l'impact forcément négatif du Brexit. De mon point de vue, vous sortez simplement un slogan qui vous a plu trouvé dans je ne sais quelle poubelle sans en connaître ni le sens, ni la motivation.

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs