Accueil Économie Emploi

L’accord interprofessionnel 2021-2022 semble bien déchiré

Syndicats et patrons se quittent sur un constat d’échec. Ils s’attribuent mutuellement la responsabilité de celui-ci. Pierre-Yves Dermagne (PS) reprend la main.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Comme un bruit de papier qui se déchire ! Le communiqué du front commun syndical est tombé vers 14 h 45. Il entérinait le constat d’échec posé lundi soir par la FGTB et ce mardi matin par la CSC et la CGSLB : conclure un accord interprofessionnel (AIP) pour les deux prochaines années dans ces conditions était devenu impossible. Un constat partagé trois quarts d’heure plus tard par les organisations patronales, pour lesquelles sortir du cadre fixé par le gouvernement le 13 avril dernier revenait à rendre tout accord impossible.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Emploi

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs