Accueil Économie

Une école de Courcelles fermée suite à une explosion dans un broyeur

L’explosion d’un réservoir de gaz dans le broyeur de Keyser, à Courcelles, a provoqué la fermeture de l’école. La bourgmestre se dit prête à prendre des mesures fortes.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 2 min

C’est peut-être l’explosion de trop, qui pourrait conduire à des mesures fortes, réclamées de longue date par de nombreux riverains à l’encontre du broyeur de métaux de Courcelles, exploité par la société Keyser. Jeudi dernier, un réservoir contenant du gaz a échappé au tri obligatoire et a produit une très forte déflagration dans le broyeur, faisant trembler les murs d’une école proche ainsi que d’autres bâtiments.

De quoi donner bien du souci à la commune de Courcelles, lorsque l’on sait que plusieurs des locaux de l’école présentent des problèmes de stabilité. « Nous avions déjà fait réaliser une étude de stabilité et constaté ce problème », explique la bourgmestre de Courcelles, Caroline Taquin (MR). « Ces explosions récurrentes viennent s’ajouter aux problèmes de rejet de PCB qui nous ont contraints d’interdire aux enfants l’accès au jardin de l’école ». Depuis vendredi, l’école est fermée.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs