Accueil Société

Pollution: le broyeur à métaux d’Aubange risque la mise sous scellés

Ecore, une société d’Aubange spécialisée dans le recyclage de métaux, pourrait être mise à l’arrêt forcé pour ses rejets répétés de PCB toxiques. Une décision rapide doit être prise par le bourgmestre et la Région. Le procès-verbal a également été transmis au parquet.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 3 min

Le broyeur à métaux de la société Ecore, à Aubange, pourrait-il être mis à l’arrêt dans les jours à venir ? Sur la base d’un procès-verbal rédigé par la police wallonne de l’environnement (la DPC, le département de la police et des contrôles de la Région), le bourgmestre d’Aubange va devoir prendre très rapidement position au sujet de cette société spécialisée dans le recyclage des métaux.

Des substances vraisemblablement cancérogènes

Les analyses réalisées par la Région wallonne mettent en évidence des dépassements dans les rejets par Ecore de PCB, des substances hautement toxiques, classées par l’Organisation mondiale de la santé comme étant des perturbateurs endocriniens et qu’elle considère comme très vraisemblablement cancérogènes. On parle de toxicité chronique, autrement dit une exposition répétée à de petites doses de ces PCB.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs