Accueil Belgique

«Dès l’enfance, on m’a fait comprendre que j’étais différent en termes de physique»

Fils d’un papa d’origine sud-coréenne, Korat est né et a grandi en Belgique. Où dès son plus jeune âge, il a été confronté au racisme qu’il combat notamment aujourd’hui à travers l’humour et la musique.

Article réservé aux abonnés
Journaliste service Bruxelles Temps de lecture: 4 min

Espèce de Chinois ». Un titre phare pour le jeune artiste bruxellois Korat qui jongle avec les mots pour dénoncer le fléau du racisme qui par bêtise parfois, par méchanceté souvent, mine le quotidien de tant de jeunes au nom de leur origine ou de leur couleur de peau. Un texte puissant alliant humour grinçant et punchline bien sentie comme celle qui termine sa chanson : « c’est toi qui me critiquais mais dans la vie t’as échoué, j’ai beau être asiatique, ce sera toujours toi le cas raté ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs