Accueil Monde

Vaccination: à New York, la campagne ralentit, faute de candidats volontaires

New York, comme le reste des Etats-Unis, arrive lentement au terme d’une campagne de vaccination volontaire : presque toute la population adulte non réticente a obtenu sa dose simple ou double de vaccin.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 3 min

Dans la grande halle du Jacob Javits Center, l’immense centre de convention en verre dans le West Side à Manhattan, une assistance clairsemée attend patiemment de recevoir son injection du vaccin Pfizer, sous la garde bienveillante de soldats de l’US Air Force et de la Garde nationale en treillis camouflé. Hormis les conversations à voix basse et le ronronnement des ventilateurs suspendus à dix ou vingt mètres du sol, on entendrait une mouche voler. Quel contraste avec les foules compactes un mois auparavant, lorsque le « Javits » vaccinait 10.000 New-Yorkais par jour, établissant sans cesse de nouveaux records. A l’échelle de l’« Empire State » et ses 20,2 millions d’habitants, le chiffre est retombé à 115.000 par jour, contre 175.000 auparavant.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs