Accueil Société

«Je ne parvenais pas à gérer mes émotions»

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 1 min

Catherine, étudiante liégeoise de 25 ans, l’avoue sans détour : elle a infligé une solide épreuve de ghosting à son amoureux. « Notre histoire a commencé par de l’amitié. Mais quand elle s’est transformée en amour, je me suis sentie complètement perdue. Je n’arrivais à gérer ni cette relation, ni mes propres émotions. Prise dans un tourbillon intérieur, j’ai mis un terme à notre histoire, sans rien expliquer à mon partenaire et sans répondre à ses appels et à ses messages écrits. J’ai fait la morte pendant dix mois. Mais lui, il voulait comprendre ce qui s’était passé et il s’est accroché car il m’avait choisie et m’aimait. J’ai fini par le revoir et par reprendre notre relation amoureuse. Mais à chaque étape clé de celle-ci, comme des tensions ou des disputes, j’ai rechuté dans la disparition, toujours par protection par rapport à mes émotions et malgré ses messages pleins de compréhension. Il m’a beaucoup aidé en venant systématiquement me rechercher.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs