Accueil Société

Première passe d’armes entre les avocats de la Commission européenne et ceux d’AstraZeneca

La première audience de l’action en référé intentée par la Commission européenne a donné le ton.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Ce devait être une courte audience d’introduction purement procédurale mais les choses se sont passées un peu différemment. Les premiers échanges de vues entre les avocats de la Commission européenne et ceux du groupe pharmaceutique AstraZeneca devant le tribunal de première instance de Bruxelles siégeant en référé ont déjà donné lieu à quelques passes d’armes. Le ton est donné : on ne se fera pas de cadeaux.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mercredi 28 avril 2021, 22:37

    En tout cas, la qualité (apparente) des chaussures des avocats ne semble pas montrer "un manque de ressources financières" trop criant. D'un côté comme de l'autre d'ailleurs... Et c'est bien la première fois que je me "tracasse" de ce genre de "détail vestimentaire" assez futile. Une plus grande "hauteur d'esprit" de leur part pourrait-elle être attendue dans les circonstances qui nous occupent ?

  • Posté par Surmont Willy, mercredi 28 avril 2021, 20:23

    Ce qu'on ne dit pas, c'est que AstraZeneca a été le meilleur influenceur antivirus! Combien de gens étaient indécis avant, et à présent, ils sont réticents!

  • Posté par Surmont Willy, mercredi 28 avril 2021, 22:32

    Oui, distraction!!

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mercredi 28 avril 2021, 22:22

    Le meilleur "influenceur" anti-vaccin vouliez-vous plutôt dire ? Non ?

  • Posté par Raspe Eric, mercredi 28 avril 2021, 18:21

    AstraZeneca prétend avoir appliqué la clause "Best Efforts". C'est probablement faux à cause du délai qu'ils ont mis a introduire les documents nécessaires pour que l'EMA certifie conforme l'usine de Leiden. Celle-ci produisait déjà des vaccins mis en fiole en Italie et bloqués à cet endroit par les autorités italiennes parce que destinées au Royaume Uni. Je n'appelle pas cela faire ses meilleurs efforts. J'appelle cela une pratique de gangster!

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs