Accueil Les racines élémentaires

Les Racines élémentaires de Joachim Gérard: «Le sport a toujours été, chez moi, un moyen d’inclusion»

Ce n’était pas gagné, pour Joachim Gérard, handicapé peu après sa naissance. Le sport aura été son école d’intégration. Avec une réussite phénoménale. Le voilà sur le toit du monde, visant bientôt Roland-Garros et les Jeux de Tokyo après avoir remporté l’Open d’Australie.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 10 min

A peine auréolé de son titre à l’Open d’Australie, son premier Grand Chelem, Joachim Gérard mettra d’ici fin mai le cap sur Roland-Garros, où il avait échoué de peu, il y a quelques mois. Puis, à l’été, il rêvera d’or aux Jeux de Tokyo.

Est-ce l’année de la consécration, pour le champion brabançon, qui rêve en outre de retrouver la place de numéro un mondial ? Au-delà des trophées, nous avons voulu faire un focus sur la vie de cet homme ambitieux, insatiable, exigeant, qui a bataillé sans répit depuis son enfance, marquée par un handicap précoce, pour appréhender le sport comme un moyen d’intégration, puis de réussite.

Je ne serais pas devenu qui je suis si…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Les racines élémentaires

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs