Accueil Belgique

Logement: «Qu’est-ce qu’il y a chez moi, qui explique tous ces refus, à part ma couleur de peau?»

Audrey s’est épuisée à chercher une chambre en colocation. A fini par renoncer.

Article réservé aux abonnés
Cheffe Bruxelles Temps de lecture: 3 min

Quand tu arrives, ils ne disent rien. Par politesse, ils font la visite. Mais, à la fin, ils disent qu’ils ont d’autres visites. “On te revient”. Mais on ne te revient pas. » Cette scène, Audrey l’a vécue tant de fois, en cherchant un logement. « Une chambre, plutôt. J’étais prête à prendre tout ce qui s’offrait. » Alors, elle se glisse, sur Facebook, dans les groupes de colocation. Visite. Attend le message promis. Réécrit. « Est-ce que j’aurai la chambre ? » Se désole de la réponse, « malheureusement elle est prise ». S’étonne de voir l’annonce toujours active. « C’est une erreur, on a oublié de l’enlever. » Insiste un peu sur Messenger. « Est-ce qu’il y a de l’espoir pour la chambre ? » Soupire de voir ses messages lus mais ignorés. Réessaie. Programme une autre visite. Arrive au rendez-vous. S’entend dire « oh mais j’ai oublié de prendre les clés de l’appartement ». Se fâche un peu. Se désespère. Abandonne. Finit par louer à un compatriote.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs