Accueil Société

Bruxelles: de nouvelles assises pour lutter contre le racisme

Le Parlement bruxellois lance ce jeudi matin une série d’auditions d’experts et acteurs de terrain. Objectif : nourrir le plan régional de lutte contre le racisme. Un mal qui mine la vie de nombre de Bruxellois(es).

Article réservé aux abonnés
Cheffe Bruxelles Temps de lecture: 1 min

Le Parlement bruxellois lance ce jeudi ses Assises de lutte contre le racisme. Jusqu’à l’été, acteurs de terrain, experts, représentants de différents secteurs défileront à la tribune pour actualiser les constats et, surtout, proposer des solutions. La démarche, initiée par le président de l’assemblée régionale, Rachid Madrane (PS) doit nourrir le plan bruxellois de luttre contre le racisme, que pilote Nawal Ben Hamou (PS également), lequel viendra s’insérer dans le plan interfédéral de lutte contre le racisme...

Un processus lourd, où beaucoup de constats hélas connus seront sans doute répétés, dans les six panels thématiques prévus, sur le logement, l’emploi, l’espace public, la santé... Lesquels doivent déboucher sur une résolution que le Parlement adressera au gouvernement.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Bonisseur de La Bath Adolphe, jeudi 29 avril 2021, 11:24

    Plutot il nous faut des assises pour lutter contre le Grand Remplacement.

  • Posté par De Groote Yves, jeudi 29 avril 2021, 11:12

    J'espère qu'ils inviteront Mathias Vanden Borre pour son témoignage.

  • Posté par Bresart Jeanpol , jeudi 29 avril 2021, 9:11

    Ma fille, d'origine latino-indien, à la peau bronzée, n'a jamais rencontré de racisme. Au contraire, elle plaisait beaucoup, et ça continue ... Lors de soirées ente jeunes, elle a du intervenir pour défendre mon fils (blanc !) face à des arabes. "c'est mon frère..." C'était efficace. Idem pour ses enfants, plutôt bronzés, appelés: "ma soeur, mon frère". Ça fait rire mes deux merveilleux petits-enfants. Ceux qui en parlent en tirent profit, quitte à dramatiser, quitte à caricaturer à partir d'une salle de rédaction, ou d'une réunion politique . Ceux qui en parlent sans nuances, en évitant la complexité, en gommant l'histoire, sont des pompiers pyromanes et dangereux.

  • Posté par Dubois Raymond, jeudi 29 avril 2021, 17:21

    Merci pour votre témoignage - Il y a heureusement beaucoup d'exemples comme le vôtre - Certains politiciens souhaitent DIVISER et pensent à brasser large pour obtenir des voix de futurs électeurs ---TROP DE LOIS vont bloquer la vie "normale " de beaucoup de personnes -- TROP¨- TROP - CELA SUFFIT -

  • Posté par Ahn John Clive, jeudi 29 avril 2021, 6:00

    Voila a quoi nos elus vont perdre leur temps et notre argent. Apres le decret inscription de la ministre Milquet qui empoisonna la vie des ecoles et les amenerent a trouver des subterfuges pour decourager certaines inscritions ou creer des classes d'accueil et des sections sociaux commerciales. On va avoir droit a des palabres sur les attitudes discriminatives des Belges vis a vis des gens de couleur. Le pays qui a la plus grande experience de fusion des nationalites ou des races sont les Etats-Unis, le melting pot americain ne fonctionne pas, les groupes humains se creent en fonction de leur valeurs communes. Malheureusement ces valeurs communes sont de plus enplus rares entre les musulmans, les Africains et nous. Les proces d'intention de racisme et la mise en cause du colonialisme ont detruit notre histoire commune. Il faudra donc s'adapter a une societe multiculturelle ou le groupe majoritaire donne le ton, les Flamands et les autres suivent en ordre numeriques, les Wallons, les Bruxellois, les Germanophones, les Europeens non U.E., etc.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs