Accueil Société

Surmédication des personnes âgées: cinq médicaments par jour, en forme toujours?

Selon les Mutualités libres, plus de 40 % des personnes âgées prennent au moins cinq médicaments chaque jour. C’est plus l’usage qui en est fait que le nombre qui pose souci.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 4 min

Cinq médicaments différents chaque jour… au minimum. Ils sont des milliers, des dizaines de milliers, chez les plus de 75 ans, à consommer quotidiennement pilules, gouttes et autres sprays. On n’est pas dans le jugement, ici. On est dans le constat. Un constat posé par les Mutualités libres, soucieuses des potentiels effets négatifs liés à ces habitudes. Le point.

1

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Redant Patrick, jeudi 29 avril 2021, 16:12

    Merci pour votre article sur la poly prescription J.en ai pris bonne note.

  • Posté par Persenaire André, jeudi 29 avril 2021, 15:56

    "Impliquer activement le patient dans les décisions" : Dialogue entendu :§ - Tu as été chez le docteur ? Qu'est-ce qu'il t'a prescrit ?§- Rien du tout !§- Je t'avais dit qu'il était drôle, va plutôt chez le docteur XXX.

  • Posté par Zwéber France, jeudi 29 avril 2021, 13:39

    "Impliquer activement le patient dans les décisions" : c'est ça un des problèmes, beaucoup de médecins répugnent à abandonner leur attitude paternaliste et considèrent que seules leurs connaissances scientifiques ont du poids face à la longue connaissance que le patient a de son propre corps. Sans compter que le temps consacré à chaque consultation est minuté. En outre la médecine telle qu'on l'enseigne en Belgique est fortement basée sur des organes séparés à traiter chimiquement plutôt que sur l'ensemble du corps, en oubliant que le tout fonctionne en synergie. Par exemple, quel médecin se préoccupe des effets des glandes endocrines sur les diverses fonctions corporelles ?

  • Posté par ladeuze olivier, jeudi 29 avril 2021, 12:44

    la difficulté vient surtout des personnes âgées n'étant plus capable d'avoir une discussion avec un médecin ou oubliant si ils les ont pris leur médoc (effet baisse donc on augmente la dose...). Beaucoup de symptômes nécessitent une collaboration du patient, faire une prise de sang à avant chaque visite serait encore plus couteux pour la sécu que quelques pilulles prescrites en trop (surtout les molécules anciennes, connues et pas sous monopole d'une socéiété). Faire la chasse aux surprescriptions est bon pour la sécu c'est sûr, mais moins que l'arrêt des remboursements pour un médicament jugé non vital. Poursuivre les médecins qui "prescrivent trop" doit se faire avec une analyse de sa clientèle aussi, cela peut aussi avoir des effets pervers pour les plus précarisés et malades (En France, il y a des trafics d'analgésiques plus assez prescrits selon des patients âgés, alors que simplement ne plus les rembourser et éduquer le patient serait mieux pour l'intérêt général. Les labos pharmaceutiques ce ne sont pas que des actionnaires, ce sont aussi des emplois et des avancées médicales dont nous profitons tous. je rêve de vivre sans prendre de médoc, mais sans eux et la sécu je serais peut-être 2 pieds sous terre ou en invalidité.

  • Posté par Visiteur, jeudi 29 avril 2021, 10:44

    Je trouve que la collaboration permet au patient de se positionner en connaissance de cause et, n est pas à la merci d un médecin qui parfois, il faut le reconnaître, est avant tout un prescripteur de médocs pour tout et pour rien ... n oublions pas que la prise de médicaments est un important facteur de mortalité en Belgique

Plus de commentaires

Aussi en Société

Prisons: un rapport pointe la dureté des cachots belges

Dans une étude fouillée, le Conseil central de surveillance pénitentiaire décrit les cellules de punition au sein des établissements pénitentiaires. Certaines sont loin des balises édictées par l’arrêté royal de 2019.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs