Accueil Économie Entreprises

Voo sera remise en vente à la mi-mai

Nethys a fixé son calendrier pour relancer en bonne et due forme la procédure de vente de Voo. Objectif : établir une présélection des meilleures offres pour le 21 juillet.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

C’est reparti pour un tour. Après une première tentative qui a tourné au vinaigre, la société Voo va à nouveau être mise en vente. Détenue par le groupe liégeois Nethys, anciennement dirigé par Stéphane Moreau, elle avait été vendue une première fois au fonds américain Providence en mai 2019. Mais les conditions dans lesquelles cette vente avait été conclue et les avantages que s’étaient réservés certains managers ont fait capoter le deal, suite à une décision de justice. Au grand bonheur d’Orange et de Telenet, deux candidats qui contestaient leur éviction devant le tribunal.

La justice enquête d’ailleurs toujours sur cette première vente, comme sur d’autres ventes opaques menées au sein du groupe sous l’ère Moreau. Depuis, les principaux dirigeants ont été écartés. C’est aujourd’hui Renaud Witmeur qui pilote Nethys (ad interim). Mais une chose n’a pas changé : l’intention de vendre Voo. Dans un processus « ouvert et transparent », cette fois.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par PICKART GEORGES, mercredi 19 mai 2021, 9:24

    A qui profitera l'argent, demande un lecteur? Logiquement il devrait revenir à Enodia, puis aux communes associées. Logiquement! La raison de cette vente semble être l'énormité des investissements nécessaires pour suivre en permanence le mouvement rapide de modernisation des réseaux (fixe ou mobile). Les communes solidairement propriétaires sont déjà dans le rouge financièrement, alors autant se débarrasser en partie de ce boulet et revenir à leur mission première. Un autre lecteur semble considérer que Telenet serait déjà l'acheteur désigné. Il est vrai que ce serait le jackpot pour Telenet, mais c'est un peu vite oublier qu'il y a aussi Orange, qui pourrait enfin avoir en Wallonie et à Bruxelles la main sur tous les secteurs : téléphonie fixe et mobile, internet fixe et mobile, télédistribution. Bref, ce serait un très bon concurrent pour Proximus.

  • Posté par Demonte JPCG, jeudi 29 avril 2021, 21:21

    et quand, demain, les emplois seront délocalisés / supprimés, les vendeurs d'aujourd'hui écraseront des larmes de crocodile vilipendant ces vilains capitalistes

  • Posté par Schlebe Bernard, jeudi 29 avril 2021, 17:21

    Mais à qui donc va profiter cette vente ? Aux abonnés dont l'abonnement ne va certainement être réduit ! Ou peut-être aux directeurs et administrateurs dont le salaire ne sera plus limité !

  • Posté par D. Frederic, jeudi 29 avril 2021, 13:49

    Et tout plein de nouveaux mandats et de nouvelles rémunérations secrètes, faramineuses pour tous les copains au passage...

  • Posté par G Jean Luc, jeudi 29 avril 2021, 8:24

    Au prix monstrueux que coutent les télécom en Belgique (pour les clients) et pour les grosses sommes que ça rapporte, la planète entière va être intéressée. Mais ce sera un chinois qui va l'avoir (sans doute via via via ...)

Plus de commentaires

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs