Une maison incroyable en pierre du côté de Liège (photos)

Cette ancienne étable en pierre est située à Beaufays, dans un joli cadre proche de toutes les facilités. Elle a subi d’importants travaux pour être transformée en habitation il y a une vingtaine d’années et reste dans un bon état général. Elle propose quatre chambres, deux salles d’eau ou encore un bureau offrant la possibilité d’installer une profession libérale. A cela s’ajoutent aussi un extérieur avec jardin, terrasse et parking, ou encore des annexes dont un garage et un atelier.

1

Situation

Cette maison est implantée à Beaufays, une division de la commune de Chaudfontaine. Son environnement est plutôt vert et résidentiel, mais l’habitation est également bien située par rapport aux facilités. On trouve des arrêts de bus à quelques centaines de mètres, alors que les commerces et services de Beaufays sont accessibles en plus ou moins dix minutes de marche. Les établissements scolaires les plus proches se trouvent dans le village ainsi que dans les entités voisines. L’accès à l’autoroute E25 s’effectue en cinq minutes en voiture, tandis que le centre de Liège est joignable en une dizaine de minutes.

2

État général

Les premières origines de ce bâtiment en pierre du pays remontent au 18e siècle. L’édifice servait autrefois d’étable et a été intégralement transformé en habitation dans le courant des années 1980-1990. La plupart des aménagements intérieurs et extérieurs datent de cette époque : chauffage par le sol au rez, chaudière au mazout, châssis double vitrage, cuisine équipée… Le bien a néanmoins été entretenu avec soin et reste dans un bon état. Il a été agrémenté plus récemment de panneaux photovoltaïques, d’une suite parentale avec salle d’eau au deuxième étage ou encore d’un poêle dans le séjour. La maison offre des espaces de vie contemporains et confortables, tout en ayant préservé quelques éléments de caractère comme ses murs en pierres, ses piliers ou encore son plafond en voussettes au rez.

3

Disposition

La porte d’entrée principale s’ouvre sur un espace qui se prête parfaitement à une activité professionnelle puisqu’on y retrouve un coin d’attente, un WC et un bureau. On pénètre ensuite dans le séjour aménagé dans un style loft et orienté vers le jardin. L’espace communique avec la cuisine ouverte, qui donne accès à une terrasse couverte et à une chaufferie. Un escalier central dessert les deux niveaux supérieurs. Le premier étage accueille un WC, une salle de bain, trois chambres, une buanderie et une petite pièce pouvant servir de dressing. Le dernier niveau est occupé par une généreuse suite parentale avec chambre, dressing et salle de bain. Cet étage accueille aussi un grenier. Les extérieurs de la maison sont composés d’un garage avec atelier, d’un espace parking et d’un jardin divisé en plusieurs zones.

4

Prix

La maison est proposée à la vente à 419.000 euros. Elle est dans un très bon état général et permet l’accueil d’une activité professionnelle.

Adresse : Beaufays

Surface habitable : 280 m2

Chambres : 4

Salles d’eau: 2

WC : 3

Cave : non

Jardin : oui

État : habitable

Garage : oui

PEB : C

Agence : ERA Realim – www.realim.be

Sur le même sujet
Liège (prov. de Liège)
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La joie des Diables après le premier but.

    Euro 2020: l’infinie patience belge a fini par avoir raison du verrou finlandais

  2. d-20210502-GMG7D1 2021-05-02 15_23_42

    Vaccin: la deuxième dose est-elle nécessaire quand on a eu le covid?

  3. 2206Lseat

    Solution belge pour un siège «éco» pour les longs trajets

La chronique
  • La chronique «Alternatives» sur les élections régionales en France: malheur aux non-sortants

    C’est le vrai coup de tonnerre des élections régionales qui viennent de se dérouler en France : l’extrême droite qui a réalisé un score bien en dessous de ses espoirs ne conquerra sans doute aucune région, même pas la Provence-Côte d’Azur que tous les sondages lui attribuaient.

    L’autre grande leçon, sinistre celle-là, de ce scrutin, c’est l’ampleur abyssale de l’abstention. 67 %. Contrairement à ce que je craignais, même les extrêmes, réputées plus mobilisées, se sont massivement abstenues, d’où la contre-performance du lepénisme et l’effondrement de l’extrême gauche mélenchoniste. 33 % seulement des électeurs, un tiers de l’électorat, se sont déplacés, ce qui signifie, par exemple, que la candidate socialiste en Ile-de-France, soutenue par la maire de Paris Anne Hidalgo, n’a obtenu que 3 % des inscrits, et les candidats macronistes dans le Nord-Pas-de-Calais, moins de 3 %.

    Qui, malgré ce désastre démocratique, a gagné ?

    Les sortants. Tous les sortants. Quelle que...

    Lire la suite

  • La recette d’une élection: donner envie de voter, tout court

    Dimanche soir, sur les plateaux télé français, c’était le gros chagrin démocratique. Le taux d’abstention abyssal donnait du grain à moudre à ceux qui proclamaient soudain une démocratie en berne car boudée, et concluaient à des citoyens qui n’en avaient plus rien à faire de la politique, et de ceux et celles qui la font.

    Vite dit ? Attention en tout cas à sauter trop vite sur les conclusions faciles. Le scrutin français présente ainsi quelques éléments intéressants pour nourrir notre propre...

    Lire la suite