Une maison incroyable en pierre du côté de Liège (photos)

Cette ancienne étable en pierre est située à Beaufays, dans un joli cadre proche de toutes les facilités. Elle a subi d’importants travaux pour être transformée en habitation il y a une vingtaine d’années et reste dans un bon état général. Elle propose quatre chambres, deux salles d’eau ou encore un bureau offrant la possibilité d’installer une profession libérale. A cela s’ajoutent aussi un extérieur avec jardin, terrasse et parking, ou encore des annexes dont un garage et un atelier.

1

Situation

Cette maison est implantée à Beaufays, une division de la commune de Chaudfontaine. Son environnement est plutôt vert et résidentiel, mais l’habitation est également bien située par rapport aux facilités. On trouve des arrêts de bus à quelques centaines de mètres, alors que les commerces et services de Beaufays sont accessibles en plus ou moins dix minutes de marche. Les établissements scolaires les plus proches se trouvent dans le village ainsi que dans les entités voisines. L’accès à l’autoroute E25 s’effectue en cinq minutes en voiture, tandis que le centre de Liège est joignable en une dizaine de minutes.

2

État général

Les premières origines de ce bâtiment en pierre du pays remontent au 18e siècle. L’édifice servait autrefois d’étable et a été intégralement transformé en habitation dans le courant des années 1980-1990. La plupart des aménagements intérieurs et extérieurs datent de cette époque : chauffage par le sol au rez, chaudière au mazout, châssis double vitrage, cuisine équipée… Le bien a néanmoins été entretenu avec soin et reste dans un bon état. Il a été agrémenté plus récemment de panneaux photovoltaïques, d’une suite parentale avec salle d’eau au deuxième étage ou encore d’un poêle dans le séjour. La maison offre des espaces de vie contemporains et confortables, tout en ayant préservé quelques éléments de caractère comme ses murs en pierres, ses piliers ou encore son plafond en voussettes au rez.

3

Disposition

La porte d’entrée principale s’ouvre sur un espace qui se prête parfaitement à une activité professionnelle puisqu’on y retrouve un coin d’attente, un WC et un bureau. On pénètre ensuite dans le séjour aménagé dans un style loft et orienté vers le jardin. L’espace communique avec la cuisine ouverte, qui donne accès à une terrasse couverte et à une chaufferie. Un escalier central dessert les deux niveaux supérieurs. Le premier étage accueille un WC, une salle de bain, trois chambres, une buanderie et une petite pièce pouvant servir de dressing. Le dernier niveau est occupé par une généreuse suite parentale avec chambre, dressing et salle de bain. Cet étage accueille aussi un grenier. Les extérieurs de la maison sont composés d’un garage avec atelier, d’un espace parking et d’un jardin divisé en plusieurs zones.

4

Prix

La maison est proposée à la vente à 419.000 euros. Elle est dans un très bon état général et permet l’accueil d’une activité professionnelle.

Adresse : Beaufays

Surface habitable : 280 m2

Chambres : 4

Salles d’eau: 2

WC : 3

Cave : non

Jardin : oui

État : habitable

Garage : oui

PEB : C

Agence : ERA Realim – www.realim.be

Sur le même sujet
Liège (prov. de Liège)
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le président des Etats-Unis Joe Biden (ici avec Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Otan) a salué «un jour incroyablement productif».

    Sommet de l’Otan: Joe Biden rallie les Alliés contre l’expansion de la Chine et les attaques de la Russie

  2. En briguant la Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’eurodéputé Thierry Mariani, en tête des sondages, pourrait offrir à Marine Le Pen sa plus belle victoire aux élections des 20 et 27 juin prochains. Jamais le RN n’avait encore décroché une région.

    Régionales en France - Thierry Mariani: «Sarko avait le Karcher, mais il fallait brancher le tuyau!»

  3. belgaimage-34786284-full

    Coronavirus: le scénario d’une vaccination en pharmacie crispe médecins et infirmiers

La chronique
  • Chronique Bux-ils Brux-elles: le piétonnier toujours plus piéton

    C’est encore un petit bout de piétonnier grappillé sur la circulation, cette fois, des bus, (presque) totalement bannis. Moyennant une redéfinition de l’itinéraire des 33 (les citybus électriques reliant le haut et le bas de la cité) et 48, ainsi qu’une inversion de sens unique rue du Midi. Ici, c’est un chantier de réfection de voirie, dont les déviations ont prouvé toute leur efficacité et gagné leur pérennité. Le collège de la Ville vient d’acter la modification, qui libère le tronçon compris entre la rue des Teinturiers et la place Fontainas des véhicules stibiens – seuls les 95 continueront à emprunter le boulevard Anspach, sur quelques mètres, pour les besoins d’un demi-tour – après l’avoir débarrassé des voitures, au début de la législature. Un choix évident, plaide l’échevin (Groen) de la Mobilité, au nom de la convivialité (une zone piétonne sans moteur, c’est mieux), de la sécurité (manœuvrer un bus au milieu de chalands flânant et d’enfants jouant n’est pas de tout repos) et… de la solidité (le trafic a eu raison du revêtement neuf)....

    Lire la suite

  • Une dette commune, cadeau ou fardeau à la «prochaine génération»

    Le moment est assez historique, même s’il ne réunira probablement pas le monde en terrasse comme une victoire des Diables. L’UE va contracter une première partie de sa dette commune de 807 milliards d’euros. Cette espèce de très large crédit à la consommation pour financer la relance liera les Européens pour trente ans. Et dire qu’il y a un an encore, peu de personnes y croyaient.

    Evidemment, cette avancée tient surtout au fait que les économies du bloc sont si entremêlées que ne pas soutenir les...

    Lire la suite