Accueil Culture Livres

Mathieu Menegaux au «Soir»: «J’axe tout sur la narration»

« Femmes en colère » décortique une cour d’assises. Le jury en est le véritable héros. Lisez le premier chapitre.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Depuis Je me suis tue sorti en 2015, Mathieu Menegaux enchaîne les romans (noirs) à succès. Adaptations pour le petit écran (Un fils parfait en 2019 et Est-ce ainsi que les hommes jugent ? à venir) et prix le prouvent, ce passionné de faits divers a un don pour tendre le suspens. Il revient avec Femmes en colère, un double huis clos qui nous balade entre les pensées de l’accusée et les débats animés des jurés qui doivent statuer sur son sort.

Le roman s’ouvre avec la fin du procès en cours d’assises de Mathilde. Elle aurait pu être une victime, mais la pulsion de vengeance en a décidé autrement. Les accusations sont graves, la situation est complexe et clive les membres du jury. Un roman qui éclaire sur le fonctionnement d’une justice que nous connaissons mal tout en nous poussant à remettre en question nos certitudes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs