Accueil Belgique Politique

Accord interprofessionnel: la polémique éclate au Parlement entre PS et PTB

Dans le débat sur les négociations interprofessionnelles au Parlement, la polémique a éclaté entre PS et PTB, à la veille du Premier mai. Ahmed Laaouej, chef de groupe PS, a lancé à Raoul Hedebouw : « Vous êtes la pyramide Ponzi de la politique belge »…

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

L’impasse dans les négociations interprofessionnelles a donné lieu à de vifs échanges à la Chambre jeudi après-midi, à la veille du Premier Mai… De vifs échanges surtout entre PS et PTB.

Pour rappel : patrons et syndicats, qui se sont entendus sur l’attribution de l’enveloppe bien-être, sont en désaccord sur la limitation des augmentations salariales (0,4 % sur la base de la loi de 1996 imposant une norme salariale, notamment pour des motifs de compétitivité) et sur la hausse du salaire minimum. Le bras de fer social s’est invité dans la majorité gouvernementale mercredi soir – nous en avons rendu compte dans nos éditions ce matin. En l’occurrence, pour Vooruit (ex-SP.A), Conner Rousseau a mis en garde, en substance : si on bloque de cette façon les augmentations salariales, alors il faut bloquer l’attribution des dividendes aux actionnaires et bonus aux patrons ! Pierre-Yves Dermagne (PS), ministre de l’Emploi, a suivi. Tollé chez les libéraux de la majorité fédérale : on sort de l’accord gouvernement.

C’est dans ce contexte que le Premier, Alexander De Croo, ainsi que Pierre-Yves Dermagne, ont été interrogés-interpellés ce jeudi après midi à la Chambre. Le locataire du Seize a appelé au calme, « nous vivons la plus grave crise économique depuis la Seconde Guerre mondiale, nous en sortirons tous ensemble ou nous échouerons ensemble, il ne faut pas se tourner le dos ». Le ministre du Travail a, lui, appelé les interlocuteurs sociaux à dialoguer, sur la base des propositions de consensus que lui-même leur a formulées, et insisté sur la nécessité de conclure un « accord solidaire », on pense notamment aux travailleurs qui ont œuvré sans relâche – dans les supermarchés, par exemple – durant la crise covid. Avant lui, au nom du PS, Ahmed Laaouej, chef de groupe, avait relancé l’idée-choc : s’en prendre aux dividendes des actionnaires si le patronat refuse de lâcher du lest sur les salaires…

Grosso modo, on assistait à un semblant de retour au calme, à la veille d’un Premier Mai qui s’annonce agité.

Polémique entre PS et PTB

Dans l’hémicycle, la polémique a éclaté plutôt entre PS et PTB. Après avoir plaidé pour des augmentations salariales dépassant la limite des 0,4 %, Raoul Hedebouw a visé Egbert Lachaert, président du VLD, auteur de déclarations cassantes à propos des négociations salariales, puis a déploré que les socialistes et le ministre Dermagne, selon lui, baissaient en gros pavillon ce jeudi au Parlement. Ce qui a fait bondir Ahmed Laaouej, qui, reprochant au PTbiste de s’en prendre « comme d’habitude » aux socialistes au lieu de concentrer ses tirs sur le patronat, lui a lancé un : « Vous êtes la pyramide de Ponzi de la politique », et un : « Vous êtes l’arnaque de la politique belge », qui ont retenti dans l’enceinte parlementaire, traduisant la profonde division entre PS et PTB, certainement à la veille du Premier Mai.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Eric Gillot, jeudi 29 avril 2021, 19:59

    Moi y en être socialiste, ami du peuple, pour le progrès social, la revalorisation des salaires, mais hélas, à l'insu de mon plein gré, je fais le contraire de ce que je dis. Dois-je consulter ?

  • Posté par Debersaques Bart, jeudi 29 avril 2021, 19:51

    Saint Nicolas et Père Noël se disputent!

  • Posté par Lison Jean-Marie, jeudi 29 avril 2021, 19:46

    « L'arnaque de la politique belge », cher Monsieur Laaouej, c'est bel et bien le PS qui, depuis des décennies, se présente au suffrage universel en défenseur des travailleurs et, élection après élection, mène une politique néo-libérale !

  • Posté par De Blomme Dimitri, jeudi 29 avril 2021, 18:27

    A force de taper sur le PTB, le PS va se retrouver derrière eux sans avoir rien vu venir. Ce genre de déclaration ("Vous êtes la pyramide Ponzi de la politique belge"), peu importe de quel parti elle vienne, ce n'est pas ce que la population attend.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 29 avril 2021, 17:47

    Cocasse, le titre dans le "Fil Info": "POLITIQUE Accord interprofessionnel: la polémique éclate au Parlement entre PS et PTBavec une photo de laaouej au Parlement?" Je crois que nous avons ici droit à une indication pour celui qui est censé illustrer l'article.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs